Voiture électrique : une substitution du risque sanitaire ?

La voiture électrique vantée pour ses avantages écologiques peut-elle devenir un potentiel danger pour ses utilisateurs ? Un américain pourrait en avoir fait les frais….

Dans nos sociétés modernes, l’écologie prend de plus en plus d’ampleur et gagne la faveur des citoyens qui sont incités à adopter un mode de vie eco responsable notamment pour limiter la pollution atmosphérique, celle liée au CO2 et aux particules fines, responsable d’une part d’effet sanitaire assez conséquent puisque l’OMS évalue à 7 millions le nombre de décès prématurés dans le monde par an[1], et d’autre part au changement climatique dont les COP (Conférence des parties)[2] se suivent au fil des années et ne cessent de tancer les états à limiter leurs émissions avec plus ou moins de succès.

C’est dans ce contexte que la voiture électrique est devenue la nouvelle marotte pour éliminer une partie de ces émissions nocives. La Commission Européenne a d’ailleurs frappé fort en proposant que « toutes les voitures neuves immatriculées à partir de 2035 seront des véhicules à émissions nulles »[3]. Cependant, même si ces véhicules in fine ne génèrent pas de pollution atmosphérique à proprement dit, ce mode de transport n’est pas exempt de défauts, que ça soit au niveau de sa construction qui lui émet toujours du CO2 [4], la production électrique plus ou moins carbonée de certains pays[5], la question du recyclage des batteries au lithium[6] mais aussi une autre forme d’émission beaucoup plus pernicieuse…

En effet, ces véhicules sont équipés d’un moteur électrique à induction alimenté en courant alternatif via un convertisseur qui fait la jonction avec les batteries. La mise en mouvement du rotor va engendrer des champs électromagnétiques au niveau des différents éléments électriques qui vont exposés conducteur et passager à des ondes de type très basse fréquence. Tout comme les ondes de type hyperfréquence utilisées par la téléphonie mobile, les limites d’exposition aux basses fréquences sont régies par les normes de la Commission internationale de protection contre les rayonnements non ionisants (ICNIRP) qui fixe la limite à 2.000 milligauss en zone résidentielle et 10.000 milligauss concernant les expositions professionnelles[7][8].

Pourtant, malgré ces normes « protectrices » (seulement de l’effet thermique), Josef Tater, un américain dont la femme avait acquis une Nissan Leaf de 2015 en leasing, va voir sa vie être ruinée selon lui à cause de celle-ci, et va se retourner contre le constructeur devant la Chambre de première instance du district Nord de la Géorgie pour « Dommage corporel permanent, pour la perte de son emploi et avoir détruit sa famille »[9][10]. Le plaignant était jusqu’à présent en bonne santé mais à partir de 2017, il déclara différents symptômes : dilatation des yeux, palpitations au niveau de la poitrine, problèmes de mémoire et de concentration. Par la suite, il va déclarer avoir des hallucinations sporadiques.

A la fin du mois de janvier 2017, il avait du mal à distinguer ce qui était réel ou pas, ce qui lui fit perdre son travail. Le 25 janvier, il a été hospitalisé à cause d’une impossibilité d’entendre et de parler. Par la suite, il continua de souffrir de divers symptômes physiques et mentaux, son mariage sombra et son divorce fut prononcé le 15 avril 2017. Il était dans l’incapacité de travaillé car il ne pouvait plus utiliser d’ordinateur plus de deux heures d’affilées. Cela lui a pris des années pour pouvoir retrouver une vie à peu près normale et de pouvoir réintégrer la société.

C’est après son hospitalisation qu’il constata que ses symptômes se dégradèrent quand il conduisait la Nissan Leaf, « il souffrait de palpitations cardiaques, de picotements au niveau du visage, de pression au niveau des joues comme si son visage allait implosé et aussi des difficultés à respirer. Après cet épisode, il lui resta encore des stigmates comme les douleurs thoraciques, de la fatigue, de l’insomnie, des acouphènes et des picotements au niveau du visage. En plus de ça, il a tendance à se perdre dans ses pensées et perdre la notion du temps.

Pour tous ces désagréments, le plaignant réclame un peu moins de 9 millions d’euros de dédommagement auquel se rajoute la somme d’environ 900 millions d’euros pour négligence aggravée liée au manque de protection mise en place par Nissan pour protéger le conducteur et les passagers des ondes très basses fréquences qui sont émises par son véhicule. Le constructeur quant à lui ne répond pas sur le fond de l’affaire mais sur la forme puisqu’il considère que la plainte n’a pas été déposée dans les délais impartis et a déposé une demande de non-lieu[11].

Cette affaire ressemble assez à un cas d’électrosensibilité, d’ailleurs c’est une personne qui souffrait de cette pathologie qui a corroboré les symptômes. Personnellement, j’ai eu l’occasion de tester une KIA Niro hybride et je n’ai pas tenu 5 minutes avant d’avoir mes picotements au niveau du visage apparaître. Une autre question va aussi se poser, outre les effets à plus ou moins court terme comme ici, quelles seront les effets à plus long terme sachant que ces ondes sont déjà classées comme possiblement cancérogène pour l’homme par l’OMS[12] et que plusieurs études épidémiologiques ont fait un lien avec les leucémies infantiles et les lignes hautes tension[13]… Maladies liées aux ondes ou maladies pulmonaires, faites vos jeux…

Prieur Jérôme

Références

1. OMS – Neuf personnes sur 10 respirent un air pollué dans le monde – https://www.who.int/fr/news/item/02-05-2018-9-out-of-10-people-worldwide-breathe-polluted-air-but-more-countries-are-taking-action
2. wikipedia – conférence des parties – https://fr.wikipedia.org/wiki/Conf%C3%A9rence_des_parties
3. Commission Européenne – Pacte vert pour l’Europe – https://ec.europa.eu/commission/presscorner/detail/fr/IP_21_3541
4. reporterre.net – Non, la voiture électrique n’est pas écologique – https://reporterre.net/Non-la-voiture-electrique-n-est-pas-ecologique
5. electricity Map – visualisation des émissions de CO2 de la production électrique – https://app.electricitymap.org/map
6. greenly.earth – Quel est l’impact écologique d’une batterie ? – https://www.greenly.earth/blog/empreinte-carbone-batterie
7. ICNIRP – Low frequency 1 Hz-100 kHz – https://www.icnirp.org/en/frequencies/low-frequency/index.html
8. bchydro.com – comprendre les champs électromagnétiques – https://www.bchydro.com/content/dam/BCHydro/customer-portal/documents/corporate/safety/understanding-emf-booklet.pdf
9. pacermonitor.com – Tater v. Nissan North America Inc. – https://www.pacermonitor.com/public/case/40930098/Tater_v_Nissan_North_America_Inc
10. carcomplaints.com – Nissan LEAF Electromagnetic Radiation Lawsuit Filed in Georgia – https://www.carcomplaints.com/news/2021/nissan-leaf-electromagnetic-radiation-lawsuit.shtml
11. carcomplaints.com – Nissan LEAF Lawsuit is Time-Barred, Argues Nissan https://www.carcomplaints.com/news/2021/nissan-leaf-lawsuit.shtml
12. OMS – Communiqué du CIRC lors du classement des CEM dans le groupe 2b – https://www.iarc.who.int/wp-content/uploads/2018/07/pr208_F.pdf
13. ANSES – rapport sur les effets sanitaires des CEM basses fréquences – https://www.anses.fr/fr/content/effets-sanitaires-li%C3%A9s-%C3%A0-l%E2%80%99exposition-aux-champs-%C3%A9lectromagn%C3%A9tiques-basses-fr%C3%A9quences

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.