Auto-diagnostique d’une dermatose liée aux ondes

Les dermatoses désignent l’ensemble des affections de la peau, elles peuvent avoir plusieurs causes comme le stress ou les produits chimiques. Personnellement, j’ai constaté au cours de ma vie que les ondes étaient à l’origine de deux désordres dermatologiques que j’ai déclarés : la dermite séborrhéique et les pétéchies. Suivant mon exposition cela engendre les inflammations dans le cas de ma dermite et fait apparaître des lésions cutanées sous la forme de points rouges en ce qui concerne les pétéchies. Dans cet article je vais essayer de vous donner des pistes pour diagnostiquer si vos problèmes de peau ont une causalité liée aux ondes ou pas.

peau morte apparaissant après les rougeurs (exposition CPL)

Dermite séborrhéique : squames (peau morte) apparaissant après les rougeurs (exposition CPL)

Nota Bene : Je ne suis pas titulaire d’un diplôme de médecine et n’ai aucune compétence dans ce domaine, toutes les informations qui vont suivre ne sont que le fruit de mon expérience personnelle et rien de plus. Cet article est à titre informatif et ne saurait engager une quelconque responsabilité de son auteur.

Il m’aura fallu plus de 15 ans pour faire le lien entre les ondes et mes maladies de peau, entre-temps j’ai consulté un bon nombre de dermatologistes qui m’ont traité avec divers crèmes dont certaines à base de cortisone qui faisaient effet sur le coup mais dès l’arrêt du traitement les inflammations revenaient comme avant, il semblait à l’époque que cette pathologie étaient chronique puisque revenait inlassablement. C’est seulement après ma sensibilisation aux ondes qui m’a imposé une cure sans radiofréquence dans mon environnement immédiat que je me suis aperçu que je n’avais plus besoin de me badigeonner avec de la crème Aderma, ni même me laver régulièrement les cheveux avec du Head and Shoulder pour ne plus avoir d’irritations au niveau du cuir chevelu, ni de rougeur sur le visage, il suffisait juste que je reste loin des émetteurs de champs électromagnétiques et ça disparaissait.

L’objectif de cet article n’est pas de diaboliser les ondes mais d’apporter une réponse alternative à ces problèmes de santé ou la médecine moderne est trop souvent enclin à incriminer le stress pour le moment. Cela permettra dans un premier temps aux gens de comprendre l’origine de leurs maux pour certains mais aussi de prendre les précautions nécessaires si d’aventure ces symptômes seraient un avant goût de l’électrosensibilité. Objectif à plus long terme, c’est qu’à l’instar des acouphènes, céphalées et autres troubles que certaines personnes attribuent à un effet consécutif d’une exposition aux ondes, les problèmes de peau ça se voient et si un protocole sérieux est mis en place, cela pourra déboucher sur la remise en cause du dogme de l’innocuité des ondes imposé par le courant scientifique dominant et in fine à la prise en considération des électrosensibles qui sont des laissés-pour-compte à l’heure actuelle.

Afin d’évaluer la causalité entre votre pathologie et les ondes, il faut dans un premier temps éliminer toutes les sources proches d’ondes pendant une certaine durée pour constater ou non une amélioration des symptômes et dans un deuxième temps, s’exposer volontairement pour voir s’il y a régression. Concernant la durée de la première phase, ça dépend de vous, personnellement le mécanisme de renouvellement de la peau au niveau de mon visage prend à peu près 3 jours, donc se mettre au vert pendant une petite semaine devrait être plus que suffisant pour voir se résorber les symptômes. Pour ce qui est d’éviter les ondes, c’est assez simple, il ne faut utiliser aucun équipement qui utilise des ondes (voir image ci-dessous) et avoir une exposition modérée sur le lieu de l’expérience.

emetteur_emf_intérieur

Si vous avez une maison individuelle et que vous n’avez pas d’antennes avec vue directe dans les 300 à 500 mètres, c’est amplement suffisant (Site de l’ANFR pour repérer les antennes), en revanche si vous habitez en appartements c’est déjà plus compliqué notamment avec le nombre de Box ADSL qui émettent du WIFI constamment et les potentielles antennes qui peuvent se trouver en face de votre bâtiment, dans ce cas là, il vaut mieux partir dans un lieu moins exposé, faire du camping en basse saison est une solution ou peut être voir du côté des gîtes dans l’arrière-pays. Le fait d’être dans un lieu peu exposé ne suffit pas seulement, il faut aussi éviter le contact avec trop de monde car ça vous exposerait à de nombreux téléphones portables ce qu’il faut éviter le plus possible, donc pendant cette durée il faudrait vivre quasiment en autarcie le plus possible.

Il n’est pas nécessaire d’avoir un appareil de mesure pour connaître grosso-modo l’exposition ambiante, un simple smartphone pourra vous dire la puissance des antennes grâce au nombre de barrette qui symbolise la qualité de réception, moins de 2/3 barrettes signifie que vous n’êtes pas en principe dans le faisceau primaire d’une station de base, enfin dans les zones peu denses car les sites sont dans pas mal de cas partagés. Deuxième avantage de ce type d’équipement c’est de pouvoir visualiser le nombre de borne WIFI qu’il y a dans votre environnement immédiat, par contre c’est par parce qu’il y a une borne de détectée avec une ou deux barres que c’est problématique mais il ne faut pas non plus qu’il y en ait des dizaines non plus. Dernière chose, si vous devez vous déplacer, éviter au maximum les autoroutes et privilégié les routes secondaires qui hébergent beaucoup moins d’antennes-relais, personnellement quand je prenais l’A11 et l’A81 pour aller en Bretagne mes problèmes de peau se déclaraient assez rapidement.

Une fois cette expérience commencée il faudra penser à éviter certaines choses et pas que les ondes. En effet il ne faudrait pas influer sur l’évolution de la pathologie, donc ne pas mettre de crèmes ou tout autres traitements, j’irais même jusqu’à préconiser de ne pas mettre en contact les zones touchées avec une quelconque substance, même de l’eau afin de minimiser les interactions. Au niveau de la nourriture il faudrait éviter tout changement de régime alimentaire, même si je ne sais pas si ça peut avoir une affluence, on sait jamais, il vaut mieux être précautionneux. Dernière petite chose, pas d’exposition au soleil, les dermites séborrhéique ont tendance à partir après une exposition prolongée, c’est assez drastique mais au moins ça permet d’éluder le maximum d’éléments qui pourraient biaiser les résultats. Maintenant deux solutions, soit vos symptômes se sont résorbés après ce laps de temps sans ondes et il y a peut-être une chance que ça soit bien la cause de votre pathologie. Soit vos symptômes n’ont pas évolué dans le bon sens, il se pourrait donc que ça soit une cause annexe et dans ce cas je ne peux rien faire pour vous.

La seconde phase du diagnostique est ni plus ni moins qu’une exposition volontaire aux ondes. Alors il ne sert à rien de se trimbaler avec plusieurs portables sur soi ce n’est pas suffisant (J’ai testé 😉 ), ni même faire le planton devant une antenne-relais. J’ai deux solutions à vous proposer, l’une plus scientifique que l’autre mais qui demande un peu d’investissement et de connaissance en informatique mais qui sera beaucoup plus révélateur. La première technique consiste à se munir d’un écran CRT (attention à la connectique VGA qui n’est plus trop répandue) connecté à un ordinateur muni d’une carte wifi, d’une box ADSL ou d’une borne WIFI, peu importe et d’un autre ordinateur, le tout devant être inter-connecté via le WIFI. Le but va être de rester dans l’enceinte de l’ordinateur relié à l’écran à tube cathodique pendant plusieurs heures tout en utilisant la bande passante de la connexion sans fil, par exemple en copiant de gros fichiers entre les deux ordinateurs, ce qui va en principe vous exposez en même temps à des basses fréquences via le moniteur et de la haute fréquence à 2.4 gigahertz par le WIFI.

Deuxième méthode beaucoup moins scientifique mais beaucoup plus facile à appréhender c’est d’aller dans des lieux très fréquentés pendant un certaine durée. Plus vous côtoierez du monde et mieux ça sera, par exemple vous pouvez faire les magasins pendant un week-end, faire plusieurs séances d’affilées au cinéma, il doit y avoir d’autre solution mais c’est les seules qui me viennent à l’esprit. Cette méthode va vous exposer à plusieurs centaines de téléphones dont une partie sera en fonctionnement, les fréquences utilisées dans la téléphonie sont de type haute fréquence, le panel de fréquence utilisée va de 800 MHz à 2,6GHz ce qui sera amplement suffisant pour notre petit test. En revanche même si le fait de travailler dans des locaux fermés avec plusieurs centaine de personne pourrait être un bon environnement pour notre test, le hic c’est que ce genre de pathologie est associé au stress et à part si vous vous épanouissez au travail, cela risque de ne pas être probant même si j’ai pu en faire l’expérience quand j’ai travaillé pour pôle emploi, premier jour de travail et des plaques rouges au niveau du front sont apparues le soir même.

Après cette exposition volontaire, il va se poser une autre problématique, la question du temps entre l’exposition et l’apparition des symptômes, personnellement mes symptômes apparaissent dans les 12 heures qui suivent mon exposition, si les symptômes arrivent plus tard ça serait compliqué de les attribuer aux ondes. De plus si vraiment on voudrait être rigoureux il faudrait renouveler l’expérience une nouvelle fois, c’est ce qu’on appel la reproductivité dans les études scientifiques afin de bien confirmer les résultats. Après c’est à vous de voir, il est vrai que c’est contraignant mais si ça peut apporter une réponse à vos problèmes de santé ça ne peut qu’être bénéfique au final. Dans le cas ou l’exposition aux ondes s’avéraient être une piste sérieuse je ne peux que vous conseiller de vous rendre sur la partie « conseil » et « mon parcours » pour comprendre et se prémunir des mécanismes de la sensibilisation aux ondes afin d’éviter de rencontrer les mêmes problèmes de santé que je subis actuellement.

@+ Jay

Maj : En ce qui concerne l’expérience pour déclencher les symptômes dermatologiques, il est possible de tenter l’expérience avec des boîtiers CPL en utilisant la même méthode que le Wi-Fi pour l’utilisation de la bande passante. Seul inconvénient, l’exposition doit être plus longue, une bonne journée en générale mais ça « marche » aussi bien.

Publicités

2 réflexions sur “Auto-diagnostique d’une dermatose liée aux ondes

    • Ni l’un, ni l’autre, juste au RSA depuis 3 ans depuis que je suis devenu intolérant aux ondes et aucun engagement dans une quelconque association militante dans le domaine des ondes. Je vous retourne la question, vous ne travaillerez pas pour Orange ou un autre opérateur ? les mêmes type de messages, la même technique de dissimulation sous les proxys d’opéra mini et des Multi-users (maire/rogero etc …) ça correspond plus trop à un simple profil de détracteur …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s