Reconnaissance de l’électrosensibilité : c’est pas automatique

C’est donc l’épilogue d’une procédure que j’ai entamé déjà il y a plusieurs années pour faire reconnaître mon électrosensibilité auprès des institutions françaises. Tout avait commencé par ma demande auprès de la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) d’Évry en 2015 pour faire valoir mon droit à l’allocation aux adultes handicapés et cela s’est terminée…

Retour au TCI de Paris : Une audience à l’arrache

La procédure visant à reconnaître ma pathologie par l’institution juridictionnelle du handicap suit son cours depuis déjà plus de 2 ans. La dernière expérience en date avait été un rendez-vous pour une expertise neurologique qui s’était avéré un vrai fiasco puisque le docteur à son origine avait déterminé mon taux d’incapacité à 0%. Je m’attendais…

Un électrosensible au TCI de Paris

À l’heure où j’écris ces lignes, faire reconnaître son intolérance aux ondes comme handicap semble être mission impossible. Alors certes, il y a bien des exceptions à la règle comme avec la reconnaissance par le tribunal du contentieux de l’incapacité de Toulouse d’une électrosensible cet été dernier, mais c’est au final, au bon vouloir d’experts…

Un député se préoccupe des électrosensibles en ce mois d’août

La problématique de l’électrosensibilité n’inspire généralement pas les politiques bien que ces dernières années elle s’est introduite dans l’hémicycle grâce à la loi abeille dont un article demandait la remise d’un rapport par l’agence sanitaire française, l’ ANSES, mais à part ça, rien de bien transcendant. Malgré ce manque d’inspiration flagrant pour cette pathologie par…

Du simple coup de gueule au shitstorm diluvien

Ce 24 mai, je fus le témoin, et un peu l’acteur malgré moi, dans une affaire dont je me serais bien passé, surtout que je n’aime pas trop faire de vagues en général, sachant que j’essaye dans la mesure du possible d’être dans le consensus et ne pas imposer, ce qu’appelleraient certains, mes croyances concernant…