Ondes et flores ne font pas bon menage

Je suis tombé sur deux articles très intéressant sur l’impact des ondes sur la flore, notamment avec une expérience faite par des étudiantes Danoises et une autre d’un scientifique suisse. En plus de démontrer des effets des ondes sur le végétale il ce pourrait bien que ça soit la clé de certaines maladies induites à l’homme …

Flore_(26)

Exposition aux ondes de certaines flores, des résultats surprenants

On commence avec l’expérience qu’on faite 5 lycéennes de l’école de Hjallerup qui ont exposé pendant 12 jours du cresson à deux bornes WIFI fonctionnant avec la norme EEE 802.11g, à savoir que la bande de fréquence utilisée en temps normal est celle des 2400 MHz pour le wifi et concernant la puissance d’émission des deux bornes il me semble que c’est du 8 Volt/mètre (218.9 mW/m2), l’équivalent de ce que les box Adsl dernières génération émettent. Donc ils ont repartis sur 12 assiettes des graines de cresson et en ont exposé la moitié à ces deux bornes wifi et les autres à l’exposition ambiante. Ils se sont assurés que la luminosité soit identique et ont arrosé de la même façon les jeunes pousses. Et le résultat est sans appel, une image vaut mieux que mille mots, voici le résultat :

Le cresson "sain" non exposé au rayonnement de deux routeurs WIFI

Le cresson « sain » non exposé aux bornes WIFI

Le cresson "malade" exposé au rayonnement de deux routeurs WIFI pendant 12 jours

Le cresson « malade » exposé au rayonnement de deux routeurs WIFI pendant 12 jours

Les images parlent d’elle même et l’on peut voir que le cresson exposé a été cuit façon de parlé, car il faut le rappeler les limites actuelles qui sont à 61 Volt/mètre pour la bande de fréquence des 2400 MHz empêche l’effet thermique mais comme on peut le voir, tout du moins sur le cresson, il y a bien un effet athermique. Pour que cette expérience soit validée il faudrait qu’elle soit reproductible et à priori ça va être le cas car plusieurs scientifiques seraient fortement intéressés pour la reproduire.

Autre expérience mais celle la porte sur la culture de moisissures et leurs comportements vis à vis de l’exposition ambiante aux divers champs électromagnétique. Dans un premier temps les moisissure sont élevés dans une cage de faraday, avec du tissu anti-onde, puis ensuite sont soumis à l’exposition aux divers ondes dans l’environnement du laboratoire. Une fois la cage de faraday enlevée, les moisissures ont produit plus de 600 fois la quantité de bio-toxines qu’elles produisaient quand elle n’était pas exposées. Et la production des bio-toxines produites n’était pas que plus importante mais aussi plus puissante et virulente. Voici une vidéo commenté par le Dr. Dietrich Klinghardt, par contre c’est en anglais sous titré en allemand à priori, si j’ai le temps je ferais des sous titres.


lien alternatif de la vidéo

Rien à faire de la flore, pas si sur …

Ben oui quoi la flore en quoi ça pourrait bien nous concerner, en fait bien plus que l’on ne pense … En effet notre corps est colonisé par des micros organismes qui ne sont pas forcément mauvais pour nous. ils nous rendent service et en contre partie on les héberge, on les nourrit et on les blanchit :). C’est comme ça qu’on ce retrouve avec une flore intestinale qui nous aide a digérer certaines molécules. Mais la on parle de bactéries, il existe aussi des flores qu’on voudrait pas trop avoir comme la Malassezia spp qui est une levure qui jouerais un rôle dans la dermite séborrhéique aussi appelé quelques fois dermite de l’écran.

Je vais rappeler ce qu’est cette maladie de peau grâce à la description venant de Wikipédia :

La dermite séborrhéique est une dermatose inflammatoire cutanée fréquente (observée dans 3 % à 5 % de la population) se présentant sous la forme de plaques rouges, recouvertes de squames grasses et jaunâtres, plus ou moins prurigineuses, prédominant dans les zones riches en glandes sébacées, les zones séborrhéiques.
La topographie des lésions est très évocatrice : sillon naso-génien, ailes du nez, racine du cuir chevelu, sourcils, paupières, conduit auditif externe. Son extension en dehors de la face et du cuir chevelu peut concerner la zone pré-thoracique, le dos au niveau de la colonne vertébrale, les régions génitales, les plis. D’importantes démangeaisons peuvent apparaître, mais aussi être totalement absentes.

J’ai développé cette maladie très jeune, bien avant mon électrosensibilité, et 3 ans auparavant je traitais encore cette pathologie avec des crèmes à base de zinc ou de cuivre ou encore des shampoing de type Head & Shoulder. Le hic c’est que ce problème de peau revenait régulièrement et je n’arrivais pas a endigué ce phénomène. Jusqu’au jour ou je me suis rendu compte de ma sensibilité aux ondes et a ce moment la j’ai réduit mon exposition aux ondes ce qui a eu pour effet une réduction des plaques assez spectaculaire puisque cela fait un peu plus de deux ans que je n’ai mis aucune crème, ni utilisé de shampoing anti-pelliculaire. Après ce constat il était plus que plausible que mes problèmes de peau étaient liées eux aussi avec la problématique des ondes, mais comme on nous rabâche qu’il n’y a aucun effet athermique, je ne voyais pas trop ou était la corrélation jusqu’à ce que je lise l’article en anglais sur l’expérience des moisissures me fasse réaliser le lien manquant à cette problématique.

Et si c’était pas la peau directement qui était « intoxiqué » par les ondes mais la flore résidente de celle-ci qui, sous l’effet de l’exposition aux ondes, serait affectée et engendrerait un comportement néfaste pour la peau et qui serait à l’origine de certaine maladie et dont notamment ma dermite. Ça expliquerais pas mal de chose car lorsque je mettais toutes ces crèmes à base de zinc ou de cuivre qui sont des anti-fongiques, je tuais les organismes possiblement « détraqués » par les ondes à l’origine des plaques mais comme ils sont résidents, ils ce reconstituent, subissent à nouveau l’exposition aux ondes et recrée un dysfonctionnement. Cela pose une autre question, pourquoi certaine personne ont des flores qui seraient susceptible d’être affectées par les ondes et d’autres non ? Y a t-il eu une mutation de ces organismes ? Je ne pourrait jamais répondre à cette question à moi tout seul mais il me semble que cela soit une bonne piste a creusée.

Allergie de peau suite à l'exposition de mon portable

Allergie de peau suite à l’exposition de mon portable

Lien sur l’expérience du cresson :

antenne-relais-st-ave.blogspot.fr : La nocivité des ondes wifi remise en question par des étudiantes Danoises
bioalaune.com: La nocivité des ondes wifi remise en question par des étudiantes Danoises
dr.dk : Forsøg med karse i 9. klasse vækker international opsigt (lien Danois)
Rapport 1 :Undersoegelse_af_nontermiske_effekter_af_mobilstra
rapport 2 :Finaleposter24apr2013

Lien sur l’expérience des moisissures :

electroplague.com : VIDEO: Mold Toxins Skyrocket with EMR Exposure
The Microwave Factor : VIDEO: Mold Toxins Skyrocket with EMR Exposure

Maj 27/06/2013 : Je viens d’acquérir le carnard pc Hardware n°17 et de lire qu’a priori l’expérience sur le cresson serait un gros fake, ou tout du moins aurait tellement de biais que ça ne serait pas concluant, comme les infos que j’avais étaient en Danois et que je ne parle pas cette langue je n’ai pas plus creusé que cela. D’autant plus que l’équipe de CPH a refait l’expérience à son tour et ne démontre aucune différence entre le cresson exposé à du WI-FI 2.4 ghz, du GSM 900 MHz et un DECT à 1.9 Ghz et du cresson non exposé. A force d’avoir des informations qui ce contredisent, il est compliqué de s’y retrouver … J’émets juste une réserve quand à l’exposition qui a été soi-disant 75 fois plus élevé qu’une borne wifi, sachant que ce type d’appareil émet du 5Volt/mètre en moyenne, est-ce à dire qu’ils auraient exposé le cresson a une puissance de 375 Volt/mètre ?, ça parait peu plausible sinon leur cresson aurait eu un petit coup de chaud. En plus c’est pas une mais deux bornes wifi au niveau de l’exposition, A trop faire de sensationnalisme on fini par faire de l’approximation, je pensais qu’ils étaient un peu plus carré chez la rédaction de Canard Pc.

En plus de ça on a le droit à une étude anglaise qui démontrerait que des groupes de personnes, dont certains aurait vu un film anxiogène sur le wifi, et après avoir été mis dans une pièce dont on leur indique qu’il y a la présence de wifi dans la salle, aurait ressenti des symptômes d’EHS, et tout content il annonce que c’est un effet nocebo. On vous dirais qu’il y a des radiations dans une pièce et la plus part des gens partiraient en courant sans qu’il y ait aucun symptômes déclaré, et ça serait l’effet nocebo aussi … il joue sur l’effet de groupe, la peur et l’instinct de survie pour prouver une fausse vérité, c’est très scientifique tous ça et ce qui me désespère c’est ce genre d’étude qui démontre que nous sommes des malades psychosomatiques…

@+ Jay

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s