Fausse couche et portable : un risque accru ?

Source : Wi-fi and cellphones increase pregnant women’s risk of a miscarriage by nearly 50%, study reveals
Journal : dailymail.co.uk
Auteur : Alexandra Thompson

Une nouvelle étude révèle que le WIFI et les portables pourraient augmenter le risque de fausses couches de près de 50%

Les champs électromagnétiques et les radiations non ionisantes sont aussi issus des lignes haute tension
Les femmes enceintes exposées a des niveaux les plus élevés ont 48% de risque de faire une fausse couche
24,2% de ces femmes les plus exposées ont fait une fausse couche contre 10,4% de celles les moins exposées
Les radiations électromagnétiques, dont tout le mondes est exposé, ont déjà été liées statistiquement au cancer
Les fausses couches affectent entre 15 et 20% des gestations aux États-Unis

Les radiations non ionisantes de type champs électromagnétiques (CEM), qui peuvent être émises par les pylônes hautes tensions et les antennes-relais, ont déjà été reliées par le passé au stress biologique du corps, pouvant causer des dommages génétiques et qui pourraient causer une fausse couche aux femmes enceintes.

Celles qui ont été exposées au niveau le plus haut aux radiations EMF ont 48% de risque de perdre leurs bébés comparés aux femmes les moins exposées indique cette nouvelle étude américaine.

Les radiations CEM, auxquelles tout à chacun est exposé à un certain degré, ont déjà été liées au cancer et dont l’organisation mondial de la santé a fait des recommandations pour promouvoir l’étude de ses effets sur la grossesse.

Les fausses couches touchent entre 15 et 20% des grossesses aux États-Unis. Elles sont définies par la perte de l’enfant dans les 20 semaines de gestation.

Comment cette recherche a été menée

Les chercheurs de la division de recherche permanente Kaiser d’Oakland en Californie, ont étudié la grossesse de 913 femmes aux différentes étapes de gestation.

Certaines des participantes ont déjà développé au moins une fausse couche auparavant.

L’ensemble des femmes ont porté un dosimètre EMDEX Lite, qui mesure l’exposition aux radiofréquences pendant 24 heures durant une journée typique.

Les grossesses ont été surveillées pendant toute la durée de la gestation.

Une exposition aux radiations élevée augmente le risque de 48%

Les résultats de cette étude révèlent que les femmes enceintes ayant les taux d’exposition les plus élevés aux champs électromagnétiques de type radiofréquence ont 48% de risque de faire une fausse couche comparé à celles qui étaient le moins exposées.

Parmi les femmes enceintes les plus exposées aux radiations, 24,2% ont fait une fausse couche comparé au 10,4% à celles qui n’ont pas été exposées.

Ce risque n’est pas affecté par le fait que les femmes aient déjà fait une fausse couche auparavant et qui pourtant est un facteur de risque au niveau de la perte d’un autre enfant avant la naissance.

L’auteur principal, le docteur De-Kun Li indiqua : « Cette étude fournit des indices que sur une population humaine, les radiations non ionisantes issues des champs électromagnétiques peuvent avoir des effets biologiques néfastes sur la santé humaine. »

« Nous espérons que les résultats de notre étude vont avoir pour effet d’incité de nouvelles recherches supplémentaires sur les potentiels effets sanitaires sur la santé humaine, incluant la santé des femmes enceintes. »

Ces résultats ont été publiés dans un journal scientifique.

@+ Jay

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s