Effets biologiques des ondes, un début de réponse ?

Une étude scientifique tendrait a démontrer des effets athermiques des ondes sur les rats même à faible dose

Un rat de laboratoire. | GAMMA/MIMI FORSYTH

Un rat de laboratoire. | GAMMA/MIMI FORSYTH

Une étude qui repose la question de l’innocuité des ondes

Une étude scientifique de 2012 menée par l’INERIS et l’université de Picardie Jules-Verne vient d’être rendu publique et indiquerait que les ondes, même à faible dose, pourraient avoir un impact biologique.

Le but rechercher par cette étude était dans un premier temps de voir l’impacte des ondes sur le sommeil notamment à cause des personnes ce plaignant d’insomnie lié à la présence d’antennes relais dans leur environnement.

Pour ce faire ils ont exposé de jeunes rats à des ondes à une fréquence de 900 MHz (GSM : Téléphonie de deuxième génération) à une puissance de 1 Volt/mètre, qui est une exposition assez faible comparé a la norme actuelle qui est de 41 Volt par mètre en France …

Les résultats de cette étude démontrent trois effets non thermique :

  1. – fractionnement du sommeil paradoxal
  2. – trouble de la thermorégulation (extrémité plus froide que le reste du corps)
  3. – augmentation de l’appétit (peut être induit par le problème de régulation de la température interne)

A noté que cette étude a été financé par le ministère de l’écologie et ceci explique pourquoi on retrouve ce genre de résultat car jusqu’à maintenant la plus part des études financés par les industrielles du secteur ont des résultats qui ne vont généralement pas dans le même sens quand aux effets des ondes sur le vivant …

lien alternatif de la vidéo

Coïncidences avec mon électrosensibilité troublantes

  Pour l’incidence sur le sommeil, je ne peut pas dire si mon sommeil paradoxal a été fractionné ou non comme dans l’étude, d’ailleurs qui le pourrait ? Tout ce que je peut faire c’est corroborer les spéculations du professeurs Jean-pierre Libert de la faculté de médecine d’Amiens qui évoquait les problèmes de mémoire, que j’ai rencontré lors de mon exposition à la borne Wifi Linksys WAP54G que j’avais dans ma chambre et qui fonctionnait jour et nuit (cf : symptôme).

Toujours concernant le domaine du sommeil, j’ai développé des insomnies assez récurrentes toujours suite à l’exposition de cette borne WIFI mais l’étude de l’INERIS ne le démontre pas. La différence de résultat peut s’expliquer par plusieurs paramètres, la puissance de l’émetteur qui est plus élevé que 1 volt/mètre, mais comme à l’époque je n’avais pas d’outil pour mesurer les ondes je ne sais pas exactement la puissance émise mais à titre d’information la BBox 1ere génération émet du 4 volt/mètre et la Box de SFR émet dans les 10 Volt/mètre. D’autre part la bande de fréquence qui est celle des 2400 MHz (WIFI) et non celle des 900MHz comme dans l’étude et enfin la durée d’exposition qui était de 6 semaines pour les rats et plus de 5 années pour moi.

Le trouble de la thermorégulation s’est manifesté par une sensation de froid, elle touche les extrémités des membres (main/pied) mais jusqu’à maintenant je n’avais jamais fait le lien avec mon électrosensibilité. c’est donc un symptôme que j’avais bien avant ma sensibilisation aux ondes à la Défense puisque déjà quand j’étais chez le client HSBC à Nanterre en 2005 je l’avais déjà développé. Ensuite c’est pas vraiment une sensation, c’est vraiment que les extrémités sont froides par rapport au reste du corps, je sais pas trop qu’elle en ait la raison, mais une chose est sur, c’est que je passe mon temps les mains sur le radiateur l’hiver et apparemment c’est pas pour rien 🙂

Enfin en ce qui concerne l’appétit, cela va faire plus de deux ans que ma sensibilisation aux ondes s’est déclarée et j’ai du prendre 10 Kilos pendant cette période mais je penche plus pour un manque d’exercice qu’un effet des ondes car je dois bien l’avoué je suis pas très actif ces derniers temps, a part une année de volley, je n’ai pas fait grand chose.

Concernant ces symptômes il s’agit juste, en ce qui me concerne, des symptômes avant coureur, il aurait été intéressant de continuer l’expérience pour voir dans qu’elle condition allait évoluer la santé de ces rats. Maintenant concernant l’impacte des ondes, il y en a toujours qui prêche l’innocuité des ondes et ils sont souvent mis en avant dans certains médias.

Opération contre-feu dans les médias de masse

A chaque tentative de dénoncer le méfaits des ondes, il y a deux habitués a pourfendre tout ce qui pourrait entacher les technologies qui émettent des ondes, deux professeurs, dont l’un est membre du comité scientifique de Bouygues Télécom, j’ai nommé le Pr Veyret et le second ancien membre de ce même comité, ancien membre du conseil d’administration d’edf et appartenant à l’académie de médecine, j’ai nommé le Pr Aurengo. L’un est dédié à la défense de l’innocuité des ondes et le second à la basse besogne de décrédibiliser les électrosensibles en rabâchant le fait qu’on psychomatiserait et que l’on serait atteint de l’effet « nocebo » , c’est à dire que la vue des émetteurs d’ondes nous déclencherait tout un tas de symptômes …

Le premier a fait une petite intervention qui balaye d’un revers de main cette étude dans un article du monde et qui plus est, sert de conclusion ce qui démontre bien le manque neutralité de ce journal sur le sujet :

Chercheur à l’université de Bordeaux, Bernard Veyret, qui n’a pas participé à l’étude, est plus prudent : « Ces résultats sont assez contre-intuitifs. L’étude de l’Ineris montre qu’il se passe quelque chose, mais j’ai un doute sur les niveaux réels d’exposition aux champs électromagnétiques. Les animaux sont appareillés. On leur place des sondes, des câbles, qui peuvent avoir des interférences avec les ondes. Par ailleurs, il faut bien préciser que les effets décrits sont des effets biologiques et non pas sanitaires », rappelle-t-il.

Ce spécialiste des champs électromagnétiques réalise depuis 1985 des études sur les effets des radiofréquences sur la croissance des tumeurs, la reproduction ou le système immunitaire. « Nos conclusions, c’est qu’il ne se passe rien. Jamais nous n’avons observé quoi que ce soit de significatif. »

Source : Lemonde

Et le second, le Pr Aurengo, a participer à l’émission « les experts » sur Europe 1 ou il a bien joué son rôle de dénigrement des électrosensibles et ce qui est marquant, c’est qu’il n’y avait aucun équilibre entre les participants, aucune association représentant les personnes souffrants d’électrosensibilité et donc ça a été une partie de plaisir pour ce « scientifique » de prêcher la bonne parole …

liens alternatifs de la vidéo : part 1part 2

Lien web en relation avec cette étude :

Etude de L’INERIS (anglais) : Effects of chronic exposure to radiofrequency electromagnetic fields on energy balance in developing rats.

Presentation de thèse d’Amandine Pelletier : Université de Picardie Jules Verne – Prix de thèse 2012

Articles dans les médias :

Article sur le journal Lacroix : Nouveaux soupçons sur les ondes d’antennes-relais
Lefigaro : Antennes-relais : de légers effets biologiques constatés
Le Nouvel Observateur : Les antennes-relais perturbent notre sommeil
01net : Les ondes électromagnétiques auraient de réels effets sur la santé
Atlantico : Antennes-relais : les ondes agiraient sur le sommeil
Terraeco.net (abonnement) : Et si les électrosensibles étaient vraiment malades ?
Terrafemina : Les antennes relais responsables de troubles du sommeil ?
Vedura : Antennes-relais et champs électromagnétiques : des effets sur le sommeil, l’alimentation et l’énergie
Reviewer : Champs électromagnétiques des antennes-relais : des conséquences sur le sommeil ?
Actu-environnement : Champs électromagnétiques : les effets d’une faible exposition
Notre-planete.info : Les champs électromagnétiques des antennes-relais ont des effets sur le métabolisme
Youmag : Les antennes-relais auraient un impact sur le sommeil
lequotidiendumedecin : Des possibles effets sur le sommeil des antennes-relais ont été mis en évidence
wikistrike : Les ondes électromagnétiques mettent les rats en mode économie d’énergie
Bastamag : Les ondes électromagnétiques perturberaient le sommeil
viva.presse.fr : Sophie, électrosensible : « Tout a commencé par des troubles du sommeil »

Associations

Priartem : Antennes-relais : à très faible dose, les radiofréquences peuvent fragmenter le sommeil paradoxal des rats et perturber la thermorégulation
Robin des toits : Antennes-relais : une étude montre des effets concrets sur la santé de jeunes rats – France Info – 04/04/2013

Article technique de M. Filterman : Bernard Veyret du CNRS et conseiller scientifique de Bouygues télécom n’est pas content, car une étude de l’INERIS montre que les ondes bas niveau des antennes relais de la téléphonie mobile perturbent les phases du sommeil des cobayes.

@+ Jay

ps : je vous met le lien vers une joute twittesque que j’ai eu avec @Benoit_Dupont, la critique est toujours bonne à prendre 😉 : lien twitter

Maj 08/04/2013 : Je me suis fait taxer de faire du sophisme dans ce papier et il est vrai qu’il y a pu avoir amalgame entre mes insomnies et cette étude qui ne les démontre pas du tout c’est pour cela que j’ai remanier la première partie sur mes symptômes d’électrosensible. j’essaye de jouer la transparence et de prendre en compte toutes les remarques ;).

Publicités

Une réflexion sur “Effets biologiques des ondes, un début de réponse ?

  1. Bonjour,

    En ce qui me concerne, je ne suis pas électro-sensible. Pourtant, j’ai la faiblesse de croire que si autant de personnes se plaignent de tels troubles, c’est bien qu’il y a une raison !

    Tous hypocondriaques ? Voilà un raccourci qui ne me plait pas du tout !
    A-t-on déjà oublié des scandales comme celui de l’amiante (entre autres !) qui ont éclaté parce que le danger était pris à la légère ?

    La France a toujours tendance à fermer les yeux, et les français ne sont pas que des sceptiques : ils ont la frousse et font l’autruche ! Quand on sait qu’en Suède, une norme existe déjà (TCO) pour limiter les champs électromagnétiques dans l’habitat… La France est, comme d’hab, bien à la traîne, a se demander encore d’où sortent tous ces « malades imaginaires » ou à quoi peut bien servir de couper son Wifi et installer des gaines anti-rayonnement… Il serait temps que tout ce beau monde se réveille !

    Bon, au delà de mon coup de gueule, je trouve votre article très intéressant, faisant bien le parallèle entre ce que constatent les scientifiques et ce que vous vivez au quotidien.

    En espérant que votre combat soit reconnu très vite, puisqu’il a déjà trop été dénigré…

    A bientôt,

    Lau

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s