INERIS : Nouveau protocole d’étude sur l’électrosensibilité

ineris-logo-avec-carto-opt

L’INERIS a répondu à l’appel à candidature de l’ANSES pour faire une étude sur l’électrosensibilité. Cet institut s’était déjà fait remarquer lors d’une étude sur l’exposition modérée de rat qui avait abouti à des résultats positifs quant à des effets biologiques sur l’organisme. Ce coup-ci, point d’exposition, le protocole se veut non-invasif et dure une seule journée pendant laquelle plusieurs prélèvements (salivaire/urine) et des mesures de paramètres vitaux. Si vous voulez participez à cette étude, il faut contacter le numéro indiqué en bas de la page 2 de la brochure ci-dessous. Je n’ai pas trouvé le protocole sur le net donc je ne peux pas me faire une idée sur celui-ci, c’est à vous de voir si ça vaut la peine d’y participer, de toute façon ça ne pourra pas être pire que l’étude Cochin 😀

Etude scientifique – Recrutement de volontaires électrohypersensibles

Une étude de l’hypersensibilité aux champs électromagnétiques intitulée SENSI-RF a démarré.

Il s’agit dans un premier temps de caractériser une population hypersensible aux champs électromagnétiques et comparer cette population à une population témoin à l’aide d’examens biologiques et physiologiques sans exposition intentionnelle à des champs électromagnétiques.

L’étude est menée par des chercheurs de l’INERIS, que nous avons pu rencontrer. Ils ont répondu à nos différentes interrogations et ont pris en compte nos remarques et suggestions : déroulement de l’étude, dosages intéressants…

L’étude, retenue dans le cadre des Appels à Projets de Recherche, est financée à 100% par l’ANSES.

Si vous souhaitez participer à cette étude, sachez que :

– vous serez mobilisé dans le lieu de l’étude sur une seule journée

– l’équipe s’assurera que le lieu sera faiblement exposé (salle blindée à l’Institut du Cerveau et de la Moelle épinière à Paris – Hôpital Pitié Salpêtrière ; consignes vis-à-vis des portables, mesure de contrôle du bruit de fond)

– les examens sont non invasifs (prélèvements salivaires et urinaires, électrocardiogramme et réponse électrodermale)

– à ce stade, il n’y aura aucune exposition intentionnelle aux ondes électromagnétique (ce n’est pas une étude de provocation, mais une étude de caractérisation)

– vous donnerez votre consentement éclairé et, si vous le souhaitez, vous aurez la possibilité de quitter le protocole à tout moment

– la prise en compte de certains frais que vous auriez à engager est envisageable (sur justificatif et accord préalable)

Nous vous invitons donc à participer à cette étude, qui pourrait contribuer à apporter un éclairage sur l’EHS et faire avancer sa prise en compte et sa prise en charge.

Pour plus d’information, et pour contacter l’équipe : voir la brochure ci-jointe (à partir de la page 2).

L’équipe PRIARTEM / Electrosensibles de France

http://www.electrosensible.org

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s