L’industrie des telcos connaît les risques, dépose un brevet, mais ne fait rien.

wifi-sign

De nos jours, les réseaux sans fil se sont démocratisés notamment avec les box internet qui font office de point accès mais aussi de réseau communautaire, pas moins de 26 millions d’abonnements ADSL en France en 2014 qui sont généralement accompagné de ce genre d’équipement. À cela vient s’ajouter la téléphonie mobile avec les antennes relais sans parler des téléphones portables qui eux aussi nous exposent aux ondes électromagnétiques non ionisantes de basse intensité. Mais saviez-vous qu’au moins une partie de l’industrie des télécoms est informé que cette exposition est néfaste, qu’elle a des solutions pour réduire notre exposition mais qu’elle ne les mets pas en place car la législation leurs permet, grâce aux normes peu contraignantes de l’ICNIRP, de continuer à nous exposer inutilement.

A contrario de la téléphonie mobile où le téléphone portable doit savoir à quel endroit il se trouve, les réseaux locaux sans-fil du type WI-FI n’ont pas besoin de déterminer à qu’elle borne vous devez vous connecter puisque vous rester dans la majeure partie du temps relié au même point d’accès. Alors pourquoi diable ces bornes émettent tout le temps combien même elles ne sont pas utilisées ? Certains me dirons que c’est pour émettre le nom du réseau (SSID) et pour que les périphériques puisse s’y connecter, mais même quand cette fonction de transmission du SSID est désactivée, l’émission d’ondes radio est toujours présente.

Cela ne sert donc à rien, à part être énergivore, nous irradier un peu plus chaque jour et le pire, c’est qu’il existe des solutions brevetées par l’industrie des télécoms elle-même, dans le cas qui nous intéresse, le brevet date dès le début de la démocratisation de cette technologie en 2004 et appartient en partie à la société Swisscom AG intitulé : « réduction de l’électrosmog* dans les réseaux locaux sans fil ». Là où ça force l’étonnement, c’est que ce brevet est justifié en partie par une étude israélienne qui démontre une modification du génome de lymphocytes humain après une exposition à un signal de 830MHz tout en écartant l’effet thermique, donc que les radiofréquences pourraient être génotoxiques et que ce genre de mutation pourrait conduire à une augmentation du risque de cancer, rien que ça…

Étant donné le risque émergent décrit dans le document, cette société a breveté l’idée d’un mode sommeil où au lieu que le point d’accès émette en permanence, ce mode serait intégré à la borne afin qu’après une période prédéfinie et sans communication d’un quelconque périphérique, les émissions seraient coupées jusqu’à ce qu’un appareil émette un signal de connexion. L’avantage ici, c’est que l’exposition est limitée à l’utilisation du réseau et non en permanence, et en plus, il serait possible d’implémenter cette fonctionnalité sans modification matériel, cela serait juste une mise à jour au niveau de la couche logiciel.

Mais pourquoi n’est-ce pas implémenté dans nos équipements plus de 10 ans après le dépôt de ce brevet, peut-être une question de royalties, on a l’habitude de voir dans notre société que les bénéfices technologiques passent avant les risques. Pourtant combien de restaurant, d’écoles, de lieu de vie tout simplement sont exposés à cette technologie, même les plages, il serait peut être temps que les industriels réagissent en tant qu’entreprises responsables, et fassent en sorte de réduire au maximum les risques pour une grande partie de la population, sans quoi, ça ne sera certainement pas des royalties qu’il faudra payer mais des lourds dommages et intérêts aux potentielless victimes…

@+ Jay

Source : patentscope.wipo.int

*électrosmog : brouillard d’ondes

Publicités

2 réflexions sur “L’industrie des telcos connaît les risques, dépose un brevet, mais ne fait rien.

  1. Bonjour Jay,

    L’un de mes amis a fait la manipulation y a quelques années sur la freebox revolution, qui permet apparemment ce genre de programmation (évidemment, il est programmeur lui-même, et quand je vois que Monsieur tout le monde ne sait déjà pas utiliser les paramètres prédéfinis, je les vois mal faire ça….. mais c techniquement possible).

    après 30min sans sollicitations, sa box s’arrête d’émettre.

    Problème néanmoins : puisque les box émettent en permanences, les applications ont évolué dans ce sens et, de plus en plus, nécessitent une connexion permanentes ou se mettent à jour toutes les 5 minutes…
    du coup, avec les périphériques actuels, une telle option sur la box semble inutile puisqu’elle est sollicitée en permanence en cas de présence des occupants/périphériques).

    Mais sinon, je rejoins l’idée générale.
    Pire, les opérateurs qui enfin avaient mis un bouton avec une possibilité de gérer son exposition, reviennent en arrière avec des modèles de box sur le modèle de Free qui ont 15 000 réseaux cachés et certains in-coupables…
    Parfois, le bouton coupe l’accès au réseau, mais pas le réseau physique (comment voulez-vous que les gens s’y retrouvent après).
    Il m’avait fallu un bon 1/4h au téléphone pour que la personne du support technique comprenne où était la différence (pour eux, si on ne voit pas le réseau sur le pc, ça suffit car plus personne ne peut s’y connecter).
    Je regrette qu’Orange par exemple qui avait des box ultra clean, cherche à rattraper son « retard » sur free (sachant que fatalement, de par leur fonctionnement, ils seront toujours plus chers), pltuôt que de faire jouer ses atouts (en plus du service client). Si quelqu’un d’orange me lis….. avoir un bon service et des box modulables, avec une vraie gestion de l’exposition, est un plus.
    Quitte à garder les 2 modèles (le modèle « écolo/saf/sobre » et le modèle « je veux pas m’embêter je veux tous les réseaux actifs à fond par défaut et je me fiche de couper)

    • Bonjour Lili,

      Pour les box orange, j’ai cru comprendre qu’ils avaient implémenté une fonction qui permettait justement de couper le WIFI suivant des horaires déterminées. Après je sais pas le modèle de box exacte et si cette fonction est toujours disponible, mais ça prouve que c’est possible de laisser le choix aux utilisateurs de s’exposer ou pas et quand ils veulent…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s