Enfin ! ou presque…

5052-happy-face

Si vous avez l’habitude de lire mes articles, vous savez certainement que je me « bats » contre l’affichage dans les médias des électrosensibles avec des tissus sur la tête qui sont censés protéger des ondes. En plus de n’être pas forcément adapté pour s’utiliser à même le corps, c’est surtout leur rôle stigmatisant dans la maladie qui est préjudiciable.

Et les médias en raffolent, que ça soit les émissions racoleuses comme Tellement Vrai ou plus « sérieuses » comme le dernier reportage de France 2 sur le sujet, à chaque fois nous sommes dépeints avec des images clivantes qui ne permettent pas au téléspectateur de pouvoir, non pas s’identifier, mais surtout d’avoir un début d’empathie pour les personnes qui sont pourtant malades et gravement handicapés, et in fine cela nuit à l’acceptation de notre maladie.

Cependant, il semble que cette médiatisation par le discrédit commence à changer notamment avec les articles de midi-libre et d’un journal local sur le projet de création d’une zone blanche dans la commune d’Amélie-les-bains. L’association « Perdons pas le fil » dont la présidente n’est autre qu’Anne-Laure Mager, la même personne que dans le reportage de Tellement Vrai, mais à la différence près que sur les photos d’illustrations, point de tissu « anti-ondes ».

Ce qui du point de vue médiatique est tout de suite plus convaincant même si la question des zones blanches est pour l’instant assez délicate car sans appui des politiques, aucune certitude de ne pas voir apparaître un pilonne un jour. D’autant plus que la loi Macron veille justement à leurs résorptions sans qu’aucune exception ne soit intégrée dans cette loi, même si ça ne concerne que les centres bourgs comme l’admet l’ARCEP.

Autre article et même traitement, celui de La Dépêche sur le cas d’une personne électrosensible qui est recluse en plein cœur de la forêt de l’Artillac et qui ne trouve pas de solution quant à son problème d’ondes depuis 6 ans. Et là encore l’article, tout comme l’illustration, sont neutres et ne tombent pas dans le travers de la psychiatrisation implicite que beaucoup souhaiteraient voir attribuer explicitement.

Mais c’était trop beau et un article de l’Est Républicain va retomber dans ce travers qui va gâcher un peu cette embellie médiatique de l’électrosensibilité. C’est avec le portrait d’une personne d’un certain âge, Marcelle Vinter, que ce média en a profité pour illustrer l’article avec une petite mise en scène aux petits oignons (ou ognon, je ne sais plus 😉 ) avec l’appareil de mesure dans la main de ce que je suppose être le concubin, le chapeau anti-ondes sur la tête et le tissu « protecteur » sur la table.

Je ne le répéterai jamais assez mais il ne suffit pas d’être médiatisé, il faut aussi comprendre dans quel sens votre interlocuteur veut vous faire pencher la balance. S’il veut vous voire sous du tissu anti-ondes à répéter des mises en scène dans cet apparat ou encore pose des questions qui vont dans le sens de la psychiatrisation, passez votre chemin. De plus, attention dans le cas des reportages TV, avec un bon montage on peut vous faire dire tout et son contraire, le mieux serait soit de contre-filmer l’interview ou encore mieux de signer le droit à l’image après le montage, comme ça vous êtes sûr que le journaliste ne vous fera pas de coup en douce…

@+ Jay

Exemple symptomatique de contact de journaliste dont il faut se méfier :

Je me permets de vous contacter car je travaille pour BIIIIP (et plus précisément pour une nouvelle émission de société de 90 minutes diffusée en prime time sur BIIIIP).

L’idée de l’émission est de traiter de sujets de société de façon sérieuse (lol). Nous ne souhaitons en aucun cas faire des émissions comme BIIIIIP, BIIIIIP… Pour cette première émission, nous aurions aimé parler des phobies. Selon l’OMS, cette maladie du siècle touche aujourd’hui 7 à 10 millions de personnes en France. Ce n’est pas une simple peur, c’est une maladie. Peur incontrôlée et irraisonnée, les personnes phobiques souffrent et sont handicapées dans leur quotidien. Maladie méconnue du grand public, les personnes atteintes de phobies sont souvent montrées du doigt. Bien souvent l’entourage ne comprend pas ses peurs paniques. Thérapie comportementale, en réalité virtuelle, opération neurologique ou encore hypnose: il existe de nombreuses thérapies pour vaincre cette maladie.

Nous souhaitons nous intéresser à ces personnes atteintes de phobies: comprendre leurs souffrances quotidiennes, voir comment ces peurs peuvent les handicaper, quelle est l’origine de cette phobie, comment elles essayent de vaincre leurs peurs (je pense notamment à un suivi médical)… Témoigner c’est montrer, être entendu et espérer changer le regard des autres sur les personnes atteintes de phobies. C’est aussi une étape dans le processus de guérison.

Peu de média parlent des phobies, de cette hypersensibilié aux ondes. C’est pourtant une réalité: 70 000 personnes seraient électrosensibles en France. Nous aimerions parler de cette phobie des ondes dans notre émission.

Je voulais voir avec vous si vous pouviez m’aider dans mes recherches : si vous pouviez relayer mon mail aux membres de cette page qui pourraient être intéressées par le sujet.

Si vous pouviez me contacter pour que l’on discute du sujet.

Merci beaucoup

Publicités

5 réflexions sur “Enfin ! ou presque…

    • j’aurais cru me faire trucider, en général sur ce sujet, peu d’électrosensibles sont sur la même longueur d’ondes. Merci de me faire sentir un peu moins seul 😉

  1. Encore merci Jay, article que je diffuserai bien sûr.
    Le 29/02 aura lieu http://www.rarediseaseday.org/country/fr/france où je soulèverai notamment le cas des électrosensibles, et verrai bien ce que me répondront les représentants des labos de recherche, souvent dépendant de l’industrie pétrochimique instaurée par les compagnies pétrôlières, via la pharmaceutique…
    A nous EDF & co…

    Par ailleurs, je viens de lancer la pétition: Justice pour la Terre et pour l’Amitié entre les Peuples.

    Cela représenterait beaucoup pour moi si vous preniez un petit instant pour y ajouter votre nom, car:
    Pour sauver l’humanité du gouffre qui se creuse vers un chemin sans retour, à cause de la cupidité et du désir de domination de cette minorité que composent les multinationales

    http://community.sumofus.org/petitions/justice-pour-la-terre-et-pour-l-amitie-entre-les-peuples

    Le vrai changement s’obtient quand les citoyens comme vous et moi se rassemblent et se lèvent pour ce en quoi ils croient. Ensemble nous pouvons ainsi atteindre une multitude de personnes pour aider à changer les choses.

    Après avoir signé la pétition, prenez s’il vous plaît deux secondes pour partager cette initiatives avec d’autres personnes. C’est hyper facile: vous avez simplement besoin de transférer cet email 🙂

    Merci infiniment!

    Darna

  2. 100% d’accord avec toi !!
    Je me bat aussi pour ça. Plus on sera médiatisé comme des phobiques en tenue d’apiculteur ou hystérique hurleur on n’avancera pas.
    Et c’est ici que les associations on un rôle à jouer. En informant les adhérents sur la position à prendre pour les ITV ou autre reportage. En envoyant par exemple une charte de conduite. Le « Grand Circus EHS » ça suffit maintenant.
    Que ceux qui ne peuvent pas faire autrement qu’avec leurs protections ;
    N’acceptez pas l’interview, et proposez un(e) autre EHS qui peu se présenter sans voile ou appareil de mesure à la main.
    C’est la seule solution pour être médiatisé positivement.

  3. Vous faites des amalgames entre une image et un type de discours.
    Les media (Presse, TV) ont besoin d’image / vidéo comme j’en ai besoin pour illustrer mon blog.
    https://espritlogique.wordpress.com/2015/02/20/les-effets-des-ondes-electromagnetiques-inquiete-une-majorite-de-quebecois/

    Ensuite ils ont besoin de publicité ce qui peut biaiser leur objectivité. Regardez les magazines papier d’informatique ou de vélo qui ne parlent jamais des alternatives comme Linux ou le vélo couche, pourtant supérieur en qualité. Pourquoi ?

    Si le tissu sur la tête vous dérange, offrez leur une autre image comme celle d’un impact sur le corps (rougeur).

    Le discours médiatique et public va tôt ou tard évoluer quand une part plus importante de la population sera touchée.
    Contacter les associations d’homosexuels, ils auront sans doute des conseils a vous donner.

    Ça va se développer comme les allergies respiratoires et alimentaires.
    Et quand le problème sera suffisamment important, le politique au pouvoir va bouger, pas avant.
    D’ici la, bon courage pour vous trouver une zone blanche en haute montagne ou foret.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s