États-Unis : les lobbys préparent l’arrivée de la 5G

Source : There could soon be ugly and ‘dangerous’ cell towers everywhere – nydailynews.com – 12/12/2017

Si l’industrie arrive à ses fins, vous pourriez vous retrouver un matin avec une antenne-relais venir s’installer juste en face de la fenêtre de votre chambre sans que vous soyez averti et vous ne pourriez rien n’y faire.

Le 15 octobre 2017, le gouverneur Jerry Brown a voté contre une législation qui enlèverait aux villes de Californie le contrôle de ses rues et de ses trottoirs. Plusieurs projets de loi ont d’ores et déjà été adoptés dans 12 États, et un même type de projet de loi est dans l’antichambre du Congrès à Washington intitulé Speed act of 2017, Senate bill n°1988, qui ferait la même chose mais au niveau national. Les objectifs de ces projets de loi sont de faciliter l’installation d’une chose dont on nous rebat les oreilles comme quoi c’est indispensable. La dénommée 5G.

La 5G, pour ceux qui ne sont pas au fait, ce sont deux lettres qui symbolisent un plan afin de « gérer » tous que ce vous possédez et que vous achetez : Attendez-vous aux villes « intelligentes », aux voitures « intelligentes », à l’habitat « intelligent », aux vêtements « intelligents », aux sèche-cheveux « intelligents », aux briques de lait « intelligentes » et aux couches-culottes « intelligentes ».

Pour que cela soit possible, les organisations représentant l’industrie comme la CTIA (the Cellular Telecommunications and Internet Association) qui fait un lobbying intense auprès du Congrès, des États, et des administrations locales afin de supprimer les lois de l’urbanisme qui régulent l’implantation des antennes et des pylônes de communication dans l’espace public.

Le nombre de sites de télécommunication pour la mise en place de la 5G seront faramineux, avec des experts qui prédisent l’implantation de petite tour de communication dans chaque pâté de maisons, d’autres pensent qu’il y aura des antennes sur chaque bâtiment, et d’autres encore pensent qu’il y aura des milliards de sites à travers le monde en quelques années.

Les citoyens commencent à réagir. À New York, le projet de loi 6687 introduit par le sénateur Kemp Hannon en juin, devrait interdire l’installation d’antennes sur les poteaux électriques existant à l’exception de certaines circonstances.

En Californie, 300 villes, 47 comtés et plus de 100 communautés, ce qui comprend des organisations autour du monde de la santé, de l’environnement et de la justice sociale, ont coordonné une campagne qui a convaincu le gouverneur Brown de contrer la législation sur la 5G. Dans l’Ohio, 70 villes ont été en justice et un juge a rejeté cette loi nationale concernant la 5G.

Si le projet de loi SPEED Act passe, tous les pylônes de communication d’une taille inférieure à 15 mètres dans l’espace public seraient inattaquables par des lois sur l’urbanisme ou sur l’environnement à travers les États-Unis.

Peu de gens sont informés que l’agence de protection environnementale avait fait une ébauche de régulation en 1995 et qui aurait mis en place des normes plus strictes sur les niveaux de radiations que pouvaient émettre les antennes-relais. Il en résulta un intense lobbying par l’industrie des télécommunications qui a fait que le congrès a interdit l’EPA de réguler les antennes-relais et en revanche donna ce mandat à la commission des communications fédérale afin qu’elle mette en place ces limites.

Malheureusement, la FCC n’a pas autorité concernant les questions sanitaires et de sécurités, et les limites d’exposition à ces radiations sont non contraignantes. Pourtant, elles servent en tant que ligne directrice pour l’ensemble des villes depuis plus de 20 ans. Avec le « SPEED Act of 2017 », les villes n’auront plus l’opportunité de renforcer ces limites même si celles-ci peuvent être très élevées.

Des preuves à travers le monde nous démontrent que les radiofréquences des antennes-relais et des autres sources sont impliquées pas seulement dans les maladies comme le cancer, le diabète, les problèmes de cœur et du diabète, mais aussi dans l’effondrement des colonies d’abeilles, des problèmes de reproduction chez les oiseaux, et dans le déclin général des écosystèmes dans le monde. Il est temps d’arrêter de faire l’autruche et de stopper cet assaut environnemental.

Le SPEED Act devrait être vaincu. Les New-yorkais devrait interpeller leurs représentants afin que l’amendement du sénateur Hannon soit adopté lors de la session législative de 2018.

@+ Jay

Publicités

2 réflexions sur “États-Unis : les lobbys préparent l’arrivée de la 5G

  1. Hello,

    Des milliards d’antennes, pour mesurer ta conso de lait avec des « briques de lait « intelligentes » » !

    Techniquement ils ont effectivement besoin d’en installer autant que possible et surtout très près des habitations, car ce sont ces antennes qui vont faire office de chargeur sans file, afin de faire marcher toutes ces micro puces « intelligentes » intégrées (taille grain de sable) à tes produits de consommation

    Ça s’appelle le Big Data …

    Bye.

    • Je crois que la multiplication des antennes est plus lié à la fréquence (onde millimétrique) utilisée qui est moins « performante » en terme de couverture qu’autre chose

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s