Logement, pollution électromagnétique et électrosensibilité

L’année 2012 a été l’année ou je me suis lancé à la recherche d’un logement qui soit le moins exposé aux ondes afin que mes problèmes de santé se stabilisent et que je puisse enfin vivre normalement. Mais je me suis planté lamentablement et j’avais pas vraiment fait de retour sur cette expérience un peu ratée, je m’en suis rendu compte quand je discutais avec Christophe à qui je prêtait mes appareils de mesure pour sa femme Tina qui elle aussi est électrosensible. Je vais essayer de rattraper ce manque et tenter de faire un résumé de toutes les précautions à prendre lorsque que l’on se met en tête de trouver un lieu de vie plus adapté à la condition d’électrosensible.

Principe de précaution, et pas que pour les électrosensibles …

Il y a deux types d’infrastructure qu’il faut le plus possible éviter d’avoir dans son environnement immédiat que ça soit sur votre lieu d’habitation ou sur votre lieu de travail, peu importe, du moment que vous passez un certain nombre d’heures consécutives, l’exposition devient chronique et c’est ce qu’il faut le plus éviter. Nous avons en premier lieu les stations de base aussi appelés antenne relais mais dans une certaine configuration et ensuite les infrastructures électrique très haute tension et moyenne tension.

Pour la première source d’exposition issu des antennes relais je vais m’aider des deux schémas ci-dessous pour vous expliquer comment il est possible d’être exposé de façon chronique. Dans le premier cas, on peut voir deux immeubles A et B dont A est surmonté d’une antenne relais. On voit que le faisceau de cette antenne est en direction de l’immeuble B, sachez pour ce qui est des antennes de téléphonie elles sont dans la plus part du temps directionnelles. Donc on est dans le monde des bisounours, tout va bien Le lobe primaire passe au dessus de l’immeuble B, les lobes secondaires arrivent à peine sur la façade des appartements de l’immeuble B, donc pas de problème.

faisceau2

Maintenant imaginons que l’antenne est plus en retrait par rapport à la façade de l’immeuble A et que l’immeuble B soit un petit plus haut et la on change complètement la donne. Maintenant les derniers étages de l’immeuble A sont touchés par les lobes secondaires et les appartements en façade de l’immeuble B sont exposé au lobe primaire. Ce qui fait que les lieux a éviter sont les appartements des derniers étages de l’immeuble A à cause des lobes secondaires et les appartements en façade de l’immeuble B qui sont directement touchés par le lobe primaire.

faisceau2_1

Alors si vous vous dites que c’est encore une lubie d’un électrosensible, je vous met à disposition cette vidéo qui illustre ce que je viens de dire, à Grenoble une famille habite dans un appartement qui est en face d’une antenne relais et qui est en plein dans le faisceau, le rayonnement atteint les 5 à 6 Volt/Mètre, ça correspond à l’exposition de certains portables sauf que la c’est l’ensemble du corps qui est soumis à ce rayonnement électromagnétique et constamment. Dans ce cas précis, c’est encore pire que le précédent schéma car l’antenne est située en dessous du niveau de l’immeuble auquel elle fait face et donc le faisceau primaire atteint de plein fouet les appartements … A priori la mère commence à avoir les premiers signes liés au syndrome du micro-onde, c’est à dire des acouphènes et des mots de têtes.

Grenoble : faisceau d’une antenne sur une habitation (lien de backup)

Les antennes peuvent aussi ce retrouver sur des pilonnes auto-portés et la problématique change car en général elles couvrent quatre coins et l’exposition est à son paroxysme entre 350 mètre et 500 mètre du point d’émission, mais encore une fois tout dépend de plusieurs paramètres, ça va de la hauteur du pilonne , l’angle d’inclinaison des antennes relais et leurs puissances. Le principal encore une fois est de ne pas ce retrouver exposé au lobe primaire car on peut passer d’un niveau raisonnable à un niveau assez élevé très rapidement, par exemple lors de mon excursion à l’école de Viry Chatillon, je suis passé de 1 Volt/Mètre au pied du pilonne à 22 Volt/mètre dans les environs de 300 mètre de celui-ci, donc c’est pas parce que l’on est près qu’on est sur-exposé et inversement c’est pas parce qu’on est à quelques centaines de mètres qu’il faut ce croire à l’abri … Autre phénomène a éviter, les points chauds, c’est à dire, la ou l’exposition est plus élevé que la moyenne, ça peut être causé par le croisement de deux faisceaux ou la disposition des antennes, il est possible dorénavant de faire évaluer son exposition aux radiofréquences, je vous renvoie à cet article pour les modalités : Campagne de mesure de l’exposition aux radiofréquences .

faisceau_antenne_relais

Pour les hautes fréquences il existe encore d’autre équipement à éviter dans son environnement dont voici un petit panel, Faisceau Hertzien, antenne TETRA, radar de l’aviation civile, radar Doppler, antenne radio, antenne TNT.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Après les hautes fréquences on va pas passer aux basses fréquence (50Hz : SLF/ELF) qui ont pour origine soit les infrastructures qui produisent, transportent ou transforment l’électricité, soit celles qui l’utilisent. Alors même si ces infrastructures n’ont pas pour but de générer des ondes, il n’en reste pas moins que c’est à prendre en compte quand on décide de s’installer. D’après l’article de Canard PC sur le sujet, il suffirait d’être à plus de 400 Mètres des lignes haute tension pour que l’on ne distingue plus la pollution généré par ces pilonnes, le hic c’est qu’une étude démontrerait que l’on retrouve des cas de leucémie entre 400 et 600 mètres. Personnellement je prendrais pas le risque à me trouver à vivre à moins d’un kilomètre de ce genre d’installations. Autre installation électrique à éviter, les transformateurs qu’on retrouve souvent dans des petites maisons ou encore à l’aire libre à la campagne mais il arrive par exemple dans les villes comme Paris qu’il soit dans les immeubles, a cela va s’ajouter un émetteur haute fréquence suite à la mise en place du réseau de distribution électrique intelligent. Les chemins ferré sont aussi a éviter car j’ai pu le constater, un TGV émet pas mal d’onde, donc on évite aussi de vivre près de ce genre d’infrastructure surtout que c’est une propriété de RFF qui ne se prive pas d’installer des antennes relais sans que personne puisse dire quoi que ce soit.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

D’autres équipements sont alimentés en courant continu comme le tram ou le RER A à Paris mais l’infrastructure en elle même n’émet pas d’ondes, sauf peut être les moteurs mais donc la pollution ce trouve à l’intérieur des rames …

tram_1

Voila ce que l’on doit proscrire de son environnement pour pouvoir vivre sans onde mais comme vous le voyez c’est pas si facile …

A la recherche d’un lieu de vie sans onde :

Comme je le disais plus haut, je n’ai jamais vraiment réussi à trouver un lieu ou mes symptômes ce sont résorbés totalement, enfin j’en avais presque trouvé un mais c’était dans un hôtel au bord de la mer à Urville-Nacqueville donc ça compte pas vraiment puisque j’aurais pas pu y vivre sur le long terme. La chose à savoir c’est qu’on y va pas la fleur au fusil, il faut déjà identifier les types d’ondes auxquelles vous êtes sensibilisé et s’équiper d’appareil de mesure en adéquation. Pour les hautes fréquences un TES-92 fera bien l’affaire, ajouté à cela un ME3030B de la marque Gigahertz Solution pour les basses fréquences et normalement vous êtes paré pour réaliser les diagnostiques des logements que vous allez visiter.

Dans un premier il faut se fixer des règles, lors de ma recherche je ne choisissais que des lieux ou il n’y avait aucun émetteur dans les 3 kilomètres aux alentours du logement. Ensuite au niveau de l’exposition je me fixais la valeur de 0.50 Volt/Mètre pas plus, c’est totalement arbitraire mais ça me semble assez bas et aussi réaliste. Pour ce qu’y ait d’identifier les antennes relais j’utilise Cartoradio, d’ailleurs j’ai fait un petit article sur son utilisation pour ceux que ça intéresse. Toujours dans le but d’éviter de me déplacer pour rien, j’utilise Google Maps pour faire une visite du voisinage pour identifier la présence ou non des infrastructures mentionnées plus haut. A ce sujet vous pouvez vous inspirer d’un article similaire mais que j’avais fait pour la recherche des hôtels

Par la suite il va falloir faire certains choix qui vont être grandement conditionnés par votre situation financière, comme le fait d’acheter ou de louer. Les deux ont leur inconvénient, si vous achetez et que vous vous apercevez finalement que vous avez fait un mauvais choix, c’est comme si vous aviez un boulet au pied, il faudra certainement pensé à la revente, donc environ 3 mois de perte de temps au minimum entre la promesse d’achat et le passage devant le notaire. A cela s’ajoute le temps de trouver un acheteur ce qui va être de plus en plus compliqué vu le contexte du marché du l’immobilier en ce moment et ajouter à cela une moins-value potentielle. La location a pour avantage de pouvoir s’en séparer assez rapidement si ça ce passe mal mais en contrepartie vous devez payer un loyer qui sera une dépense d’argent à fond perdu.

Autre choix, le terrain agricole ou le bien immobilier, dans le premier cas le m2 est beaucoup moins cher et si vous avez une assez grande surface vous avez peu de chance de vous retrouver avec une antenne dans votre environnement immédiat. En contre partie il faudra accepter le fait de vivre de manière spartiate car il faut savoir que le code de l’urbanisme n’autorise que des installations légères et pouvant être démontées, même si c’est tout à fait possible de ce raccorder à l’électricité ou à l’eau, mais attention aux frais de raccordement … Le bien immobilier à pour avantage d’avoir un peu plus de confort mais en contre-partie vous vous exposez à être plus proche d’équipement pouvant poser problème et à un prix d’acquisition beaucoup plus onéreux.

Une fois que vous avez trouvez un lieu qui pourrait convenir il ne faut surtout pas se lancer tête baissé, au contraire il faut prendre son temps car c’est comme ça qu’on peut se planter. Ne pas s’arrêter au premier bien et surtout faire plusieurs visites si possible et y rester le plus longtemps possible, car bien que le fait de faire un diagnostique avec des appareils de mesure est utile pour voir si c’est pas sur-exposé mais il ne faut pas oublier que c’est votre sensibilité aux ondes qui aura le dernier mot. Si c’est un appartement ou une maison, il faut faire les vérifications d’usage, demandez au vendeur les divers diagnostiques afin d’éviter de se rajouter d’autre problématique en plus des ondes comme un problème de mérule, très courant en Bretagne ou des problèmes de fondation ou de charpente. Si c’est un appartement demandé au vendeur ou à l’agence en charge de la vente de vous remettre une copie des compte-rendues des assemblés générales ça peut fournir pas mal d’information quand a ce qui a été fait et les problèmes en suspend qui pourraient alourdir la note au final. Dans la mesure du possible faire une enquête du voisinage pour savoir si vous auriez pas une ligne aérienne qui pourrait indiqué qu’il y a un aéroport, allez en mairie pour voire le plan d’occupation des sols pour vérifier si aucune infrastructure pourrait poser problème et profitez-en pour demander si aucun permit pour des antennes ou pour tout autre installation n’a été demandé. Dans tous les cas j’insiste sur le fait qu’il ne faut pas prendre de décision à la légère car ça peut vite se terminer en perte sèche et un électrosensible n’a plus trop le luxe de perdre de l’argent surtout quand il ne peut plus travailler …

Les erreurs à éviter quand on est électrosensible :

Je pense personnellement que vivre en appartement est une très mauvaise idée car en plus des antennes qui pourraient se placer sur le toit il est plus que probable que vos voisins utilisent des technologies sans fil comme le wifi ou les DECT au minimum. Il faut favoriser l’habitat individuelle encore faut-il pouvoir se le permette …

antenne_relais_Ormeteau_1

Pour les antennes il ne faut pas ce fier qu’à vos yeux, dans certains endroits les antennes sont camouflées et c’est très bien fait. On peut passer à coté facilement, c’est pour cela qu’il faut s’aider de cartoradio qui normalement devrait avoir toutes les antennes présentes dans sa base de données mais aussi d’un appareil de mesure au cas ou carto ne serait pas à jour, on sait jamais …

emetteurs_camoublés_en_arbre

Dans le genre habitat à éviter, Les grottes, qui sont une fausse bonne idée car elles laissent entrer les ondes et ne les laissent pas repartir ce qui fait qu’il y a une sorte de brouillard d’onde qui se forme au fond. J’ai pu le constater lors de ma recherche de troglodyte près de Loches et sur les deux biens que j’ai visité qui étaient distinct de plusieurs kilomètres, j’ai constaté le même phénomène avec mon TES 593, plus je m’avançais dans la grotte plus mon appareil de mesure détectait une pollution de plus en plus importante, a coté de cela mon portable captait de moins en moins ce qui me conforte dans l’idée que les ondes sont piégées et n’en sortent plus … A cela il faut ajouter le taux d’humidité qui est très important dans ce genre d’habitat et ça risque de rajouter des problèmes de santé en plus de l’électrosensibilité.

troglopieceavivre2

Si vous êtes affecté par la présence d’ondes de type basse fréquence issu des infrastructures d’ERDF, il faut éviter de ce trouver dans un habitat qui est longer par les câbles comme sur la photo ci-dessous.

basse_fréquence_façade_immeuble

Toujours dans les basses fréquences c’est pas parce on ne voit pas les lignes électriques qu’il n’y a pas d’onde, je dirais même le contraire étant donné qu’elles sont enfouies peut être à 1 mètre dans le sol alors que sur les poteaux au moins à 3 mètre du sol. Et le fait d’être dans la terre n’y change pas grand chose, j’en ais fait l’expérience dans ma maison en Bretagne …

infrastructure_basse_fréquence_enfouit

Enfin il faut faire preuve d’un peu d’anticipation et se dire que si il y a une possibilité de mettre une antenne facilement sur un bâtiment ou une infrastructure en hauteur, il y a une chance qu’un jour des antennes viennent s’y loger, par exemple ici un château d’eau à 500 mètre des habitations …

finistère_terrain_exterieur_chateau_deau

Voila ce que je peut dire quand à mon retour d’expérience sur la recherche d’un logement, si vous aussi vous avez des informations sur le sujet n’hésitez pas à me les transmettre 😉

@+ Jay

Publicités

44 réflexions sur “Logement, pollution électromagnétique et électrosensibilité

  1. Vous allez avoir du mal à trouver un lieu sans onde électromagnétique sur Terre, et même dans l’univers tout entier.
    C’est un peu comme chercher un endroit où il n’y aurait pas de matière…

    • Bonjour,

      Quand je dis sans onde, sous entendu artificielle … c’est vrai que j’aurais pu le formuler autrement, et je sais pertinemment qu’il en existe en milieu naturel mais pour le moment celles que m’ont le plus gêné c’est celle issus du réseau électrique et des émetteurs hautes fréquences qui se trouve dans mon environnement.

      @+ Jay

      • Une onde électromagnétique reste une onde électromagnétique, qu’elle soit « artificielle » ou non, c’est la même chose: des photons qui transportent une énergie proportionnelle à la fréquence.

    • Bonjour, laissez moi vous rappeler que l’atmosphère et le champ magnétique terrestre filtrent toutes ondes électromagnétiques exceptées celles du visible.
      Ce n’est donc pas par hasard que l’homme est adapté à cette gamme et non au reste du spectre électromagnétique.
      Nous apportons maintenant ce reste d’ondes, qui devraient être filtrées, à nos portes…

      • Titi,

        je m’immisce un peu mais ce compte était un troll et il n’a plus le droit de cité ici à part si c’est pour poster un message constructif

        ++ Jay

      • @Jay: Pardon? Un troll?! Jetez-moi du discrédit par des arguments, mais pas par des ad hominem simplistes.
        Petit question par curiosité, un « message constructif », c’est un message qui ne va pas à l’encontre de vos croyances c’est bien ça?

        @Titi: Pourquoi s’hasarder à faire des affirmations que
        vous n’avez pas vérifié? Si l’atmosphère ne laissait passer que les ondes EM du visible, alors ca poserait un énorme problème pour communiquer avec nos différents satellites.
        Mais l’atmosphère pourrait bloquer toutes les ondes EM, que ça ne changerait rien: on vivrait quand même dans un bain d’ondes EM puisqu’elles sont la conséquence d’une des forces fondamentales de l’univers. Elles sont donc présente à partir du moment où il y a de la matière, et même parfois quand il n’y en a pas!

        @Titi et Jay:il n’y a jusqu’à aujourd’hui aucune étude qui démontre que le mal dont souffrent les personnes se disant « électro-sensible », est lié à la présence d’ondes électromagnétiques.
        Si vous en connaissez, je serai intéressé d’en connaître la référence. Merci par avance

      • Autant pour moi, il y avait de quoi s’y méprendre et ce n’était pas une attaque ad hominem, mais plutôt d’ordre factuelle dans ma pensée. Mais le fait que vous employez une sémantique assez particulière comme ici avec le mot « croyance », démontre votre neutralité, vous auriez tout aussi bien pu parler d’une causalité encore non vérifiée par la communauté scientifique, mais vous parlez de ma maladie comme-ci ça tenait plus d’une religion ou d’une secte, ce qui me discrédite et donc renforce ma conviction à votre égard.

        Au niveau des études, elles sont faites dans un contexte qui ne reflète pas la réalité, tant au niveau exposition (Durée/puissance/spectre) et conçoit les électrosensibles comme des détecteurs d’ondes fait sur le même moule sans prendre en compte la résilience des malades, ni la persistance des symptômes dans le temps et la durée avant lesquelles ils apparaissent, les scientifique sont hors sol sur le sujet, tant qu’ils n’écouterons pas les malades et qu’ils feront leurs protocoles dans leur coin, vous aurez tout le loisir de vous gargariser avec ce genre d’études.

        @+ Jay

      • Bonjour Jérôme,
        Le mot croyance vous dérange peut-être mais il n’est pas employé dans son sens restreint au domaine de la religion, mais bien dans son sens général. C’est à dire que votre conviction est une hypothèse parmi d’autres possibles, et qu’elle n’a pas reçue de validation objective. C’est le plus neutre que j’ai pu trouver.
        Par contre parler ce « causalité non encore vérifiée » relève d’un parti pris: cela affirme qu’il y a bien une causalité, qui sera sans aucun doute démontrer objectivement un jour où l’autre. Je ne pouvais donc pas employé ce terme.
        Sur les études réalisées, je ne comprends pas en quoi le spectre d’étude ne refléterait pas la réalité? Vous croyez réellement que pour étudier les effets des ondes appartenant à un spectre, on réaliserait des études avec des ondes appartenant à un autre spectre?! Concernant la puissance, celle-ci est tellement faible dans les systèmes de télécommunications qu’il serait difficile de biaiser l’expérience à cause d’une puissance trop faible.
        Concernant la durée, ou la sensibilité différente des personnes, ça peut à première vue paraitre recevable, mais les études sont réalisées de telle façon que ce biais est minimisé voire exclut:
        – Le protocole expérimentale est d’abord validé par la personne testée. On va placer la personne testé dans une pièce avec isolation puis demander à la personne testée de confirmer qu’elle ne ressent rien. On va ensuite allumer un émetteur d’ondes radio et demander à la personne si elle perçoit des effets en lui signalant que l’émetteur est allumé
        C’est donc la personne électro-sensible qui valide elle-même l’efficacité du protocole, et c’est elle qui donne son accord pour continuer ainsi l’expérience, et elle peut refuser de continuer
        On peut difficilement faire plus honnête dans la démarche.
        Dans un second temps l’émetteur Radio va être éteint ou allumé, et cela en double-aveugle. C’est à dire que ni la personne testée, ni celle qui note ses réponses ne sont au courant de l’état de l’émetteur. Cela a pour but d’éliminer les biais psychologiques.
        Et les personnes testées, qui étaient capables de ressentir des effets lorsqu’on leur disait que l’émetteur était allumé, ne font pas mieux que le hasard lorsqu’on élimine ces biais.
        Tirez-en les conclusions que vous voulez

      • vous savez très que dans ce cadre, le mot croyance prend tout son sens, surtout dans le contexte actuelle ou la communauté scientifique est si sûr d’elle-même. C’est à ce poser la question dans quel camp se trouve le dogmatisme ce qui est assez effrayant quand on pense que c’est des scientifiques, qui par définition, devraient se remettre en question alors qu’ils sont remplis de certitudes.

        Pour ce qui est des études sur la question de l’électrosensibilité, tant que cette certitude ne sera pas un minimum évaporé, il est fort probable que je passe mon tour surtout vu la relative « honnêteté » qu’elle m’inspire, car réduire les électrosensibles à des détecteurs n’ai clairement pas scientifique malgré le discours de certains.

        ++ Jérôme

      • Jérôme, accuser les scientifiques d’être plein de certitudes est une excuse un peu dépassé. Le principe de la Science rejette la certitude, les propositions ne sont pas vraies ou fausses, elles sont démontrees ou non démontrées. Elles sont valides ou invalides. Quelqu’un d’initié un minimum sur la méthode scientifique le sait.
        Je suis désolé si aucun fait objectif ne démontre de lien de cause à effet entre les maux que vous pouvez ressentir et les ondes EM. Et pour le coup, c’est plutôt vous qui faite montre de certitudes, car malgré l’absence de preuve formelle objective, je ne vous ai vu à aucun moment laisser transparaître le moindre doute sur la cause de vos maux. Comme si vous étiez la seule personne au monde dont le jugement et l’intuition ne soient pas soumis aux mêmes biais que les autres.
        Vous ne pouvez pas accuser les gens qui tentent de faire des analyses objectives et rigoureuses, isolées de toute influence subjective, d’être bornés simplement parce que leurs conclusions ne valident pas votre conviction.
        Je veux bien croire que vous n’êtes pas un détecteur d’onde EM équipé d’un bouton on/Off, mais les études réalisées l’ont été avec des personnes volontaires, prétendant ressentir gêne ou souffrance en présence d’onde EM, et ayant accepté le protocole d’étude. J’insiste sur ce dernier point car il est très important, je vous le répète donc: ils ont accepté le protocole mis en place pour les tester. C’est à dire qu’on les a mis en présence d’un émetteur allumé en leur signalant, et ils ont confirmé le ressentir. On peut pas faire mieux!
        Peut-être pour vous cela marche différemment, mais il sera toujours possible d’établir un protocole pour tester si effectivement les ondes EM sont la cause de vos maux. Je vous invite donc à vous rapprocher d’un centre de recherche pour cela. Et sans aucune ironie, si une équipe de chercheurs arrive à démontrer que les ondes EM du domaine radio provoquent des effets chez certaines personnes, ils seront en bonne voie pour un prix Nobel. Vous pourriez vous vanter d’avoir contribuer à cette découverte capitale pour notre civilisation.

      • Débat stérile qui ne vaut pas mieux qu’une altercation de maternelle. Pour l’instant les « faits » vous donnent raison, c’est indiscutable, il n’en reste pas moins que dans l’éventualité ou j’aurais raison, les rôles seraient intervertis sauf que vous, vous n’auriez pas été contraint de tout quitté pour pouvoir tenter de vivre.

        Donc les leçons de morale sur la science sans défaut et qui ne se trompe jamais, on a déjà connu et c’est pas parce qu’un protocole ne donne pas de résultat qu’il faut s’en contenter et c’est un peu mon sentiment sur ce qu’il se passe. Surtout quand je vois par exemple le protocole Cochin qui fait le forcing sur l’aspect psy, c’est assez facile de dire que c’est dans la tête.

        Je n’ai plus rien à dire, je ne vous persuaderais pas du bien fondé de mes constations et inversement, alors à quoi ça sert de perdre notre temps…

      • Jérôme, peut-être avez-vous au final raison, mais vous comprenez que lorsqu’on étudie des phénomènes, on ne se base pas sur des éventualités non démontrée par les faits. Je ne vais pas dire que vos maux sont liés aux ondes EM juste pour vous faire plaisir. Je ne peux rien faire d’autre que me baser sur ce qui a déjà pu être testé, et également sur quelques connaissances du contexte qui m’amène à avoir du mal à imaginer par quel vecteur physique, des ondes EM d’une puissance si faible (on est de l’ordre du mW) et d’une fréquence relativement faible également (par rapport à l’ensemble du spectre), peuvent avoir un tel impact.
        Ce que je ne comprend pas, c’est pourquoi cette certitude de votre côté? Je ne comprend pas d’où elle peut provenir étant donné les faits?! Vous allez me dire « de mon expérience personnelle », oui mais comme déjà rétorqué, vous ne seriez pas le premier à avoir eu ses interprétations, ses intuitions et son ressentis modifiés par des biais cognitifs. Vous êtes humain, alors vous êtes biaisé, comme tous!
        Ne sous-estimez pas la force que peut avoir une conviction sur notre ressenti. Il ne s’agit pas de nier votre ressenti, mais de réfléchir à la véritable cause. Penser simplement à ce simple fait: N’avez-vous jamais été en présence d’une personne qui ouvrait une fenêtre parce qu’elle avait chaud, alors que vous aviez froid? (ou inversement) C’est peut-être un exemple bête, mais votre ressenti de la température était-il plus vrai que celui de l’autre personne?
        Les ressentis, comme la douleur, sont des créations cognitives. Elles peuvent être liées à des événements physiques réels, mais elles peuvent être liées aussi à d’autres créations cognitives. Et dans ce deuxième cas, ça n’a rien à voir avec le fait d’être idiot ou fou. ça a juste à voir avec le fait d’être humain.
        Si je vous dis ça, c’est parce que vous passez peut-être à côté de la cause réelle de vos maux.
        Posez-vous la question, et donnez-moi la réponse: Quels sont les faits objectifs qui servent de base à votre certitude?

      • Le jour ou l’on pourra visualiser le fonctionnement des nerfs en live sur un être vivant sans une technologie qui fait appel aux ondes, mes certitudes deviendront des faits.

      • D’accord. Tant mieux parce qu’il est dépassé. Des recherches ont démontré depuis longtemps les effets biologiques des ondes à très faible intensité….

        Je me demande comment ça se passe pour vous maintenant Jay, justement puisque vous avez l’air d’avoir une sensibilité très poussée. (Je comprendrais si vous ne voulez pas en parler sur une page publique)

  2. Je sais bien qu’une onde artificielle ou naturelle c’est la même chose, je constate juste que pour le moment un lien de causalité entre une exposition comme par exemple à une borne Wifi et à ma paresthésie ou à des sensations de brûlure. Après que le rayonnement solaire ou de la croûte de terrestre ne me fasse pas la même chose, comment pourrais-je l’expliquer ? je suis pas scientifique …

      • je sais très bien ou vous voulez en venir, j’avais un peu compris le coté « rationnel » qui était mis en avant lors de vos commentaires précédent mais malheureusement pour vous je suis déjà passé par la case psy et ça n’a rien donné …

        C’est très rassurant de ce dire que c’est dans la tête des gens surtout si on utilise les technologies sans fil soit même, ça permet une sorte de déculpabilisation conforté par le fait que le risque d’avoir le même problème est très mince.

        Si ça vous rassure que c’est dans ma tête qu’il en soit ainsi, je fais pas de prosélytisme, juste des retours d’expérience après personne n’est obligé d’y croire. Mais je pense qu’on en reparlera dans quelques années et les scandales de l’amiante ou du tabac seront du pipi chat comparés à ce qui s’annonce …

      • Le rationnel est bien plus fiable que le subjectif.
        Ce n’est déjà pas logique que des ondes de 2GHZ qui interagissent faiblement avec la matière, causent des sensations de brûlures, mais pas des ondes de 500THZ qui interagissent fortement avec la matière. Ou alors il faut revoir complètement les lois de la physique.
        Enfin, si l’on réalise une expérience en aveugle, où une personne se disant electrosensible doit deviner si un émetteur wifi est en fonctionnement ou pas, cela se solde systématiquement par un échec.

      • Sur ce point je suis tout à fait d’accord, le rationnel est beaucoup plus fiable que l’objectif, d’ailleurs pour certains scientifiques français, l’objectivité leurs font cruellement défaut, les protocoles biaisés utilisés pour l’étude Cochin en sont un bon exemple

        Ensuite est-ce que des théories scientifique n’ont jamais été remis en question tout au long de l’histoire, je n’ai pas d’exemple sous la main mais c’est déjà arrivé et ça arrivera encore.

        En qui me concerne j’ai pas besoin de dire si oui ou non je suis exposé, j’ai mes problèmes de peau qui parlent pour moi …

      • Je doute que l’on remette en cause le fait que les photons d’un rayonnement de 500THZ portent énormément plus d’énergie que les photons d’un rayonnement de seulement 2GHZ…
        Vous avez assurément des sensations et des stigmates, mais il est probable que, à cause d’un raisonnement « post hoc ergo propter hoc », vous vous trompez de
        coupable.

      • Est ce que je remet en cause l’existence des ondes : non

        Leur fonctionnement ou les théories de leur fonctionnement : non

        Est que je remet en cause leurs effets sur la santé humaine dans un premier temps pour une certaine catégorie de personne : oui

        Que ça corrobore ou pas le fait que certaine fréquence serait plus nocive que d’autre : j’en sais rien

        Mais si vous pensez que je fait un amalgame un peu trop rapide entre mes problèmes de santé et les ondes, tant mieux,comme je le dit plus haut, vous avez votre libre arbitre et vous pensez ce que vous voulez, en ce qui me concerne je vais arrêter d’alimenter un débat stérile qui ne servira qu’a perdre notre temps à tous les deux …

        @+

      • Oui c’est ce que je pense, mais pas parce que je le veux, mais parce que c’est la conclusion à laquelle mène un raisonnement rationnelle que vous ne réfutez à aucun moment…

  3. Bonsoir,
    je n’ai jamais pris le temps d’écrire sur ce blog mais là je me dois de le faire Jay, c’est Tina. Je viens seulement de te lire étant en France depuis hier je peux témoigner de mon état. Paris me semble difficilement supportable j’ai des maux de tête presque permanents depuis notre arrivée, je finis même par penser que Londres est finalement meilleur pour mon état, ce qui n’était pas le cas avant. ( surtout pendant les jeux olympiques) Peut être ont ils baissé le seuil d’émission sans rien dire, ce que je constate c’est que je m’y sens moins atteinte, pas partout, mais de manière général.
    Jay, je voudrais juste vous faire remarquer quelque chose, vous trouverez dans toutes les discussions au sujet de l’électrosensiblité des « personnes » qui interviennent pour vous dire qu’elles n’y croient pas( je crois que ce sont toujours les mêmes ); la question est que font ces personnes sur des sujets auxquelles elles ne croient pas mais par contre savent que nous souffrons d’autres maux?
    Vous est il arrivé de passer du temps à débattre sur la croyance des extras-terrestres alors que n’ y croyez pas???
    Bonne soirée.

    • Salut Tina,

      J’espère que ça va malgré tes problèmes de santé lié aux ondes, en effet la France n’est pas le cadre idéal puisque il y a une totale dérégulation des émissions d’ondes et donc les opérateurs s’en donnent à coeur joie, et c’est pas près de changer quand on voit le positionnent des politiques françaises, il y n’aura pas grand chose à attendre avant des années … En plus ton appartement est situé à quelque kilomètre de la ou je suis tombé malade, alors ça veut peut être rien dire mais pour avoir prospecté des postes dans ce coin il est claire que c’est pas le meilleur endroit pour être à l’écart des ondes …
      Le problème des personnes qui discréditent les électrosensible, c’est qu’on s’est pas sur à qui on a affaire, est-ce qu’elles sont payés pour prêché la bonne parole,un peu comme les sociétés qui vont mettre des bon commentaires sur des tours opérateurs, d’autres sont persuadés que c’est vraiment inoffensif et qu’elle sortent leur science un peu comme ce que fait m4rc03000 et c’est en train de tourner au troll, surtout que j’avais prévenu qu’il était préférable d’en rester la, il a pas bien compris ce que je voulais dire quand je disais que j’allais arrêter d’alimenté un débat stérile ce que je vais me faire un plaisir de mettre ces commentaires en spam si il continu à répéter les mêmes choses et n’apporte rien de nouveau.
      Vous avez raison il est difficilement compréhensible que certains s’obstinent a joué la carte du déni alors quand bien même il ne sont pas concernés, il y a encore 3 ans je n’avais aucun problème majeur de santé liée aux ondes et ça ne me serais pas venue à l’esprit de démontré par A+B que c’était juste un effet nocebo et que ça ne pouvait pas être autre chose et le seul résultat auquel ça aboutit c’est de nous discréditer, d’ailleurs on peut se demander si c’est pas le but ?

      Dans tous les cas j’espère que vous allez trouvez une solution pour la rentré avec Christophe et que tout ce passera pour le mieux 😉

      @+ Jay

      • Jay, plusieurs chose à vous dire:
        – 1erement je ne m’adressais pas à vous. Que vous n’ayez pas envie de me parler, c’est votre problème, mais pour l’occasion je répondais à Tina, et rien ne m’empêche de le faire
        – 2ement, je vois que la seule chose qu’il vous reste pour vous défendre, c’est de l’ad hominem, puisque étant incapable d’apporter la moindre réfutation à mes arguments, il ne vous reste plus qu’à me traiter de troll et classer mes commentaires comme spam. Donc s’il y a quelqu’un qui n’apporte rien de nouveau, c’est bien vous! (mais je doute que vous mettiez vos propres commentaires en spam). Je suis sur qu’au fond de vous même, vous savez que lorsque l’on a rien d’autre à répondre que l’attaque à la personne et la censure, c’est qu’on est au fond du trou niveau argumentation
        – 3ement, ce que vous raconter est faux, les opérateurs ne s’en donnent certainement pas à cœur joie, comme vous le prétendez, concernant l’émission des ondes, pour la simple et bonne raison que la puissance ce n’est pas gratuit, pas question donc de la gaspiller pour le plaisir
        – Enfin 4ement, le déni c’est lorsque l’on nie sans aucun fondement, or je vous ai donné des arguments. C’est donc vous qui faites du déni, pour éviter de montrer votre incapacité à les réfuter, vous tentez de me faire passer pour un troll qui ramène sa science.
        Ah oui je ramène ma science? Si vous voulez, et alors? ça ne change rien au fait principal de l’histoire: Vous faites porter le chapeau de vos maux aux ondes électromagnétiques sans aucun fondement, mais en vous appuyant sur un sophisme post hoc ergo propter hoc (c’est à dire le même qui fait dire à certains que l’homéopathie soigne…)

        Vous dites que le débat est stérile? Mais il n’y a même pas de débat, puisque vous n’avez pas d’argument!

      • Ma réponse est plus haut … et argumenté … par contre j’aime pas trop me répété. Même si il n’y a pas débat il est clos néanmoins.

        A bon entendeur …

    • Bonjour Tina,
      Peut-être que d’écouter des personnes qui ne croient pas à « l’électrosensibilité » vous aiderait à mieux cerner l’origine de vos maux.
      Si je n’y crois pas, c’est pour des raisons purement logiques et fondées qui sont:
      – La multitude d’expériences pour lesquelles aucun impact des ondes électromagnétiques n’a été montré (les quelques expériences au cours desquelles on aurait pu croire à un effet des ondes, s’avérant TOUTE biaisées)
      – L’impossibilité, lors d’expérience en aveugle, pour les sujets se disant « électrosensibles », de deviner si un routeur wifi ou radio est en train d’émettre ou pas.
      – L’impossibilité de fournir un quelconque mécanisme physique expliquant comment une onde électromagnétique de faible fréquence (2GHz est une fréquence faible) peut causer des maux de tête ou des brulures (et pas la lumière d’une ampoule, ayant pourtant une fréquence 10 000 fois supérieure et émettant à une puissance également supérieure)

      Le jour où une personne se disant électrosensible sera capable de deviner la présence d’onde électromagnétique, je réviserai mon avis, mais pour le moment je ne vois aucune raison de le faire.
      Bonne journée.

      NB: A savoir, que dans les villes denses comme Paris, les puissances d’émissions sont plus faibles qu’ailleurs, le but étant de ne pas émettre trop loin afin de ne pas saturer la cellule avec un nombre trop important d’utilisateurs…

      • m4rc03000, je crois que l’on ne sait pas très bien compris la dernière fois, il me semble que répéter les mêmes choses et n’apporter a aucun moment des arguments nouveau ne fera pas avancer les choses et vos commentaires commence fortement à ressembler à du troll, certes scientifique mais néanmoins du troll. et si cela continu je me verrais contraint de tagger vos commentaires comme spam … Néanmoins je vais quand même répondre à la méthode Cauet que vous nous asséné assez régulièrement même si j’ai conscient que ça ne m’est pas directement adressé :

        La multitude d’expériences pour lesquelles aucun impact des ondes électromagnétiques n’a été montré (les quelques expériences au cours desquelles on aurait pu croire à un effet des ondes, s’avérant TOUTE biaisées) –> faux, et j’en veut pour preuve la classification dans la catégorie 2B par le CIRC des ondes électromagnétique qui ont un effet sur le cycle de vie des cellules organiques

        L’impossibilité, lors d’expérience en aveugle, pour les sujets se disant « électrosensibles », de deviner si un routeur wifi ou radio est en train d’émettre ou pas. –> étant donné qu’on a pas accès a ces études, quelle soit payante ou non mise à disposition, votre argument est un peu faible puisque l’on ne peut pas vérifier si il n’y a pas eu des biais dans ces études … Donc je retourne l’argument de votre première objection.

        L’impossibilité de fournir un quelconque mécanisme physique expliquant comment une onde électromagnétique de faible fréquence (2GHz est une fréquence faible) peut causer des maux de tête ou des brûlures (et pas la lumière d’une ampoule, ayant pourtant une fréquence 10 000 fois supérieure et émettant à une puissance également supérieure) –> pour reprendre l’ancien argumentaire sur les longueurs d’ondes, les 450 THZ que vous mentionnez font partie du spectre lumineux, il me semble que les UV en font partis aussi de ce spectre lumineux et pourtant ça donne bien le cancer que je sache ? a moins que les études seraient-elle aussi biaisée ? Comment savoir si c’est pas le cas d’une des larges bande de fréquence utilisée pour les technos sans fil. De plus il me semble que l’homme soit soumis à la lumière depuis des milliers d’années et à des valeurs à priori régulière, ça fait combien de temps qu’on est exposé aux radio fréquences dans notre environnement immédiat a des valeurs qui dépassent celle qu’il y a en milieu naturelle ? 20-30 ans, c’est bien connu que l’évolution de notre espèce s’adapte assez rapidement mais quand même …

        Le jour où une personne se disant électrosensible sera capable de deviner la présence d’onde électromagnétique, je réviserai mon avis, mais pour le moment je ne vois aucune raison de le faire. je suis tout autant agnostique que vous, le seul problème c’est que moi je suis passé du coté des malades, je ne dis pas que j’ai vu dieu ou des extra-terrestres juste que les ondes sont néfastes, en tout cas pour ce qui me concerne. Et aucun toubib n’a fait l’effort de m’écouter, les études tout du moins en France ce limite à la partie psychologique donc comment voulez-vous qu’on prouve quoi que ce soit, on part déjà perdant …

        J’ose espérer que vous m’ayez bien compris quand à la fin des commentaires trollesque et qu’il n’est pas nécessaire de rajouter une couche, donc si vous n’avez rien d’autre à dire il serait bon de s’abstenir …

        NB : Paris peut être mais les banlieues proches c’est pas forcément le cas, d’ailleurs j’ai travaillé prêt des champs Élysée pendant près de 1 ans sans aucun problème et c’est arrivé à Puteaux que ça s’est gaté.

      • Bien, enfin une tentative d’argumentation. Voici ma réfutation:
        La catégorie 2B est celle des POSSIBLES cancérogènes. C’est à dire, peut-être que c’est cancérogène, mais peut-être que ça ne l’est pas. Bref, ça n’apporte aucune information.

        Ensuite il est difficile de biaisais une expérience en aveugle, quoi qu’il en soit, ce genre d’expérience est facilement réalisable: vous prenez un ami, vous lui dites d’activer ou désactiver le wifi de votre Box, et vous essayez de deviner quand le wifi est allumé ou pas.

        Les UV ne font pas partis du spectre lumineux, le spectre lumineux est borné par le rouge et le violet (en dessous du rouge, les infra-rouges, au dessus du violet, les ultra-violet) et ceux qui donnent le cancer sont plutôt les UV-B et C ( au delà de 1Phz), mais les photons transportés ont une énergie 500 000 fois supérieure (!!!) à ceux des ondes radios

        Enfin j’ai bien compris que vous vous sentez malade, mais sur quel fondement mettez-vous la cause de ces maux sur le dos des ondes?? A partir de quoi aboutissez-vous à cette conclusion??

  4. m4rc03000 :

    Bien, enfin une tentative d’argumentation. Voici ma réfutation:
    La catégorie 2B est celle des POSSIBLES cancérogènes. C’est à dire, peut-être que c’est cancérogène, mais peut-être que ça ne l’est pas. Bref, ça n’apporte aucune information.

    Ensuite il est difficile de biaisais une expérience en aveugle, quoi qu’il en soit, ce genre d’expérience est facilement réalisable: vous prenez un ami, vous lui dites d’activer ou désactiver le wifi de votre Box, et vous essayez de deviner quand le wifi est allumé ou pas.

    Les UV ne font pas partis du spectre lumineux, le spectre lumineux est borné par le rouge et le violet (en dessous du rouge, les infra-rouges, au dessus du violet, les ultra-violet) et ceux qui donnent le cancer sont plutôt les UV-B et C ( au delà de 1Phz), mais les photons transportés ont une énergie 500 000 fois supérieure (!!!) à ceux des ondes radios

    Enfin j’ai bien compris que vous vous sentez malade, mais sur quel fondement mettez-vous la cause de ces maux sur le dos des ondes?? A partir de quoi aboutissez-vous à cette conclusion??

    Dernière réponse en ce qui me concerne et après j’arrête la :

    La catégorie 2B démontre le fait qu’il y a modification du cycle de vie des cellules comme je l’ai mentionné plus haut, mais dire que ça n’apporte aucune information qu’elle mauvaise foi, ça réfute totalement vos propos quand au fait que les ondes appartenant à une fréquence moindre que les UV ou que le spectre lumineux ne peuvent avoir d’impact malgré la différence d’énergie reçu. Ça serait plus la longueur d’onde qui est en cause et non la quantité d’énergie reçu sinon ça ferait un baille qu’on serait tous mort avec les ondes appartenant au spectre lumineux …

    Ensuite pour l’argument qui concerne les expériences en aveugle démontre encore une fois la méconnaissance de la maladie par les scientifiques. C’est pas du on/off, ça serait trop simple sinon, j’ai pu passé des jours sans qu’une borne wifi ne me déclenche aucun symptôme qui avait une puissance de 4 volt/mètre dans mon environnement et il m’a fallu réellement 1/2 jours pour que je soit sensibiliser à une box qui émettait du 9 Volt/mètre. Alors c’est sur que si on me met une borne wifi sous le nez pendant 10 minute je serais incapable de dire si oui ou non elle est en fonction …

    Concernant les UV même si elles ne font pas parti du spectre lumineux, autant pour moi je ne suis pas scientifique, néanmoins le corps a développé un mécanisme de défense, la production de mélanine par l’épiderme, ce mécanisme ne ce fait pas fait en un jour. De même qu’il y a surement un tel mécanisme pour les ondes, qui s’est développé en fonction du rayonnement naturelle dans notre environnent et que pour une raison dont j’ignore, ça ne marche pas très bien chez moi ou tout du moins j’ai épuisé ce capital suite à une sur-exposition.

    Pour finir, on se dit pas un jour : « tiens et ci c’était les ondes qui me rendent malade … », c’est un processus qui peut prendre beaucoup de temps car le lien de causalité n’est pas du tout évident, par exemple en ce qui concerne mes problèmes de peau que j’ai eu dès l’age de 14 ans, les toubibs disaient que c’était le stress, me filais de la cortisone en tube et pour eux c’était réglé, je n’avais jamais remis en question leurs jugements et pourtant j’étais loin d’être stressé … ça fait seulement deux ans que j’ai pris conscience que c’était lié aux ondes car je me suis mis au « vert » et que je me suis aperçu que mes plaques rouges ce sont réduit drastiquement et mon stress n’a pas vraiment évolué …
    En ce qui concerne la découverte du lien de causalité entre les ondes et mes symptômes, il m’est apparu quand un de mes collègues utilisait un DECT et que je déclarais en même temps des migraines, c’est seulement la que j’ai fait la relation avec les ondes, c’était au même moment que ma sensibilisation ou mes brûlure ont commencé a se développer pour l’essentiel du temps qu’au travail, donc c’était clairement une cause environnemental.

    Cdt

  5. Bonjour à tous,

    Je viens signaler aux réceptifs une information qui me semble capitale concernant l’électrosensibilité. S’il est déjà difficile de se faire entendre de son entourage et de professionnels lorsque l’on est atteint de cette maladie véritable, qui est un enfer au quotidien au vu de notre nouvel environnement technologique, vous allez voir qu’il y existe encore pire, c’est-à-dire ne pas être pris au sérieux par les électrosensibles eux-mêmes. Mais aujourd’hui je détiens une vérité qu’il me faut répandre, car je pense sincèrement que c’est de cette manière que l’on pourrait parvenir à un monde meilleur. Mais peut-être me trompè-je. En tout cas mon but n’est pas de faire peur ou rendre parano, mais il y a de quoi l’être.

    Pour moi il est clair que parmi les électrosensibles, sans pour autant que je m’avance à donner un pourcentage qui m’est de toute façon impossible à estimer, se cachent ce que j’appellerais des « électrosenciblés ». S’il est d’actualité que les ondes électromagnétiques pourraient être un danger sur le long terme pour notre santé, l’autre versant, plus insidieux et dévastateur, reste toujours dans l’ombre, en tout cas en France. Les premières nous causeraient des dommages de manière passive et sur le long terme, les secondes de manière beaucoup plus active et sur le court terme.

    Si se battre contre un ennemi qui est toujours le même, connu, fixe, permets de faire des tests, des ajustements et de trouver des solutions pérennes, cela devient une tout autre paire de manches lorsque celui-ci peut s’adapter à vos protections, déplacements et remèdes. Celui qui en est à l’origine est big brother, autrement dit le pouvoir. Dit comme cela, tout le monde pense que ce genre de traitement est réservé à une certaine élite, à des personnels de hautes fonctions, aux grandes responsabilités, comme pour des agents secrets par exemple et personne ne se sent alors concerné. Et bien c’est très loin de se limiter à ce type de personnes.

    C’est ainsi qu’est née la communauté des Targeted Individuals (TI), car les premiers concernés ont été les pays anglophones (technologies états-uniennes oblige…), ou Individus Cibles.

    TOUT LE MONDE peut devenir la cible de ces nouveaux modes de tortures technologiques à distance pour des raisons aussi sérieuses que futiles. J’en veux pour preuve les Etats-Unis où des pancartes peuvent être croisées sur le bord des routes pour prévenir de l’electronic harassment, des pétitions sont créées et des manifestions sont organisées pour que ces agissements nazis soient reconnus, combattus et punis. Evidemment, aucune trace de tout cela dans les médias de masse.

    Mais le plus souvent ce genre de désagrément à la pointe de la technologie survient lorsqu’en tout conscience ou non, nous dérangeons les plans de nos dirigeants discrets. C’est ainsi que le harcèlement pourra s’arrêter lorsque la cause s’éteindra (habitation convoitée, fonction dérangeante, opinion subversive trop diffusée etc.). L’objectif étant bien-sûr de se débarrasser des indésirables en faisant croire à une fausse électrosensibilité, ou à d’autres affections de la santé (la nouvelle fibromyalgie par exemple), afin de passer inaperçu.

    Si je parle de cela, c’est évidemment en toute connaissance de cause puisque je suis une sacrée victime et ce depuis plusieurs années. Je ne veux décourager personne mais aucune solution n’a encore été trouvée pour me protéger contre ce nouveau type de torture/harcèlement électronique.

    En effet, si les esclaves pouvaient éviter les coups de fouets cela se saurait… Je consigne mes mésaventures à ce sujet, au cœur d’une histoire aussi longue que complexe, dans mon blog, mon site et en débats sur de nombreux forums et réseaux sociaux. Je signale juste mon existence et la présence de mes travaux sur la toile, n’obligeant personne à y accéder.

    Donc, si vous errez depuis des mois voire des années pour des soucis de santé qui semblent sortis de nulle part, qui souvent vous privent de sommeil, sans rapport avec vos activités ou votre environnement, ne correspondant à aucune maladie connue et ressemblant à de l’électrosensibilité, envisagez cette possibilité afin de découvrir la cause et de vous en détacher ou de rejoindre la communauté française des Individus Cibles.

    Voici un sujet que j’ai créé sur différents forums pour avertir sur ces nouvelles armes utilisées insidieusement contre les civils :

    Voici le page de mon site consacrée au harcèlement en réseau et électronique :

    http://bruleparlesillumines.e-monsite.com/pages/harcelement-urbain-et-electronique/

    Plus on est nombreux à dénoncer ces agissements abjects dignes des camps de concentrations tant décriés de la dernière guerre mondiale, plus vite une législation pourra être mise en place pour la reconnaissance des préjudices subis, pour limiter, protéger et soutenir les victimes et pour que justice soit faite.

    Merci.

    • votre message est « too much », on dirait une caricature pour un concours de « point Godwin », ce qui le rend drôle au final.
      J’espère qu’après les 2h passées à écrire votre message, les ondes électromagnétiques émises par votre écran d’ordinateur ne vous ont pas trop brûlé le visage?

      • ça me fait mal de dire ça mais j’ai un peu le même avis sauf pour la brûlure au visage si il utilise un écran CRT ou led ^^

      • Tant mieux si cela vous fait rire car quand on se retrouve sous ce genre d’attention peu commune il ne reste guère que ça pour tenir le coup.

        Je fais fi évidemment du cynisme de rigueur, qui glisse sur moi comme…, partout où je mets les pieds.

      • Je m’excuse si je vous ais offensé vous comprendrez que quand on est électrosensible on doit se battre pour faire reconnaître notre problème de santé et que ce genre d’histoire nous fait plus de mal que de bien, que cela soit vrai ou non, la n’est pas la question. C’est juste que nous avons d’énorme lacune au niveau de notre crédibilité dû au manque de recherche sur cette pathologie et en rajouté une couche comme vous l’avez fait donne des munitions à nos détracteurs, et ils ce privent pas des les utiliser …

      • jay91 :
        Je m’excuse si je vous ais offensé vous comprendrez que quand on est électrosensible on doit se battre pour faire reconnaître notre problème de santé et que ce genre d’histoire nous fait plus de mal que de bien, que cela soit vrai ou non, la n’est pas la question. C’est juste que nous avons d’énorme lacune au niveau de notre crédibilité dû au manque de recherche sur cette pathologie et en rajouté une couche comme vous l’avez fait donne des munitions à nos détracteurs, et ils nous allument avec assez rapidement …

        Ce que je vis est bel et bien réel et se dissimule surement derrière bon nombre d’électrosensibilités « passives ». C’est donc un autre versant d’une même réalité qu’il convient de ne pas laisser pour compte. En tant que rare victime encore en mesure de s’exprimer, je fais ce qui me semble le plus pertinent face à une situation qui n’est autre qu’un entonnoir…

        Désolé pour le commentaire posté en double, mon état de santé me fait faire des mauvaises manipulations (si la modération veut bien l’effacer).

    • Je suis militant et son message n’est pas si fou que cela, je vivais bien dans mon appart et depuis que je me suis mis à écrire des textes engagés sur les forums, il y a eu une augmentation des ondes wifi.
      J’avais déjà eu un problème dans une autre habitation, maux de tête, insomnie, et juste après on m’avait annoncé l’installation de wifi avec borne devant tout les apparts.
      Ma santé était redevenu normale après avoir déménagé.
      Là j’ai commencé à avoir les mêmes symptômes là où je dormais et j’ai constaté que je recevais 4 réseaux wifi au max, j’ai déplacé mon lit dans une zone où le signale été moins fort et quelques semaines après j’ai eu de nouveau des problèmes et est découvert un nouveau signal très puissant, depuis il y en a deux autres…

      Mes voisins ont été informé de mes problèmes et m’assure ne pas avoir de modem proche de mon appart.

      Sinon, M4rco est typiquement un lobbyiste, charger de discréditer les informations données ici, il y en a plein sur les forums politiques du même genre, là il viens sur un sujet qui ne le concerne même pas et passe son temps à discréditer et à dénigrer, il vaudrait mieux l’ignorer, voir effacer ses messages pour être plus constructif.
      La seule solution que j’ai trouvé est l’aloés véra, j’ai des plantes et j’utilise du gel à mettre sur la tête avant d’aller dormir, enfin bien avant pour que cela ai le temps de sécher, cela protège un peu.

      • @Thor: Alors donc si l’on ne va pas dans le sens de votre croyance, c’est forcément que l’on est un lobbyiste?! Je vous laisse dans votre ad hominem qui n’avancera à rien.
        Ma position n’est aucunement une opinion personnelle, mais un consensus établi à partir du fait que jusqu’à aujourd’hui aucune étude réalisée avec un protocole rigoureux, n’a montré d’effet néfaste des ondes EM sur le vivant. Et des études il y en a eu suffisamment pour que plusieurs méta-analyses puissent être réalisées et tendre vers la même conclusion. C’est juste un fait indéniable, et je ne vois pas pourquoi j’irai donc penser autre chose que ce consensus, d’autant plus que les connaissances actuelles sur les interactions lumière-matière ne laissent aucunement entrevoir la possibilité d’un autre résultat que cela.
        Il n’y a donc aucune raison d’attribuer vos maux à des réseaux wifi. Mais je vous invite à me démontrer le contraire en contactant des organismes capable de mettre en place des protocoles expérimentaux.
        Vous n’avez rien à y perdre, et pouvez peut-être faire avancer la Science…

  6. Bonjour,

    Je ne suis pas atteint de votre maladie, ni atteint de la science… (C’est a dire que je ne prend pas pour argent comptant, tout ce qu’on a pu m’apprendre pendant mes études dans le domaine électro en générale. Il y a du formatage et si on reste dans le formatage, on est comme un chevale sur un chemin, avec des oeillères pour ne pas voir le pommier qui est à cinq mètres de là).

    Je vais simplement vous parler de mon expérience :

    Il y a à environs 600 mètres de chez moi une antenne radio, vous savez celles qui ressemble à des tambours, qui ne doit certainement pas émettre en permanence. Et vous allez savoir pourquoi…

    Cela ne fait que trois ans que nous habitons là avec la famille. Ma femme et moi avons souvent mal à la tête en même temps, mais par période, depuis que nous somme là. (Nous pensions à divers choses au départ)
    Puis j’ai mis en place mon ordinateur qui n’est pas un PC, donc avec coque métallique, (pour ne pas faire de pub) dans notre chambre après y avoir aménager un bureau.
    Et la j’ai fais une découverte. Lorsque ma femme et moi avons mal à la tête mon ordinateur s’affole complètement lui aussi. D’un : mon débit via Wifi est diminuer voir déconnecté. Et de Deux je ne peux plus utiliser le trackpad (sourie tactile) et suis obliger de connecter une sourie filaire classique pour utiliser ce dernier. Et ce que dans la pièce la plus haute de la maison. Pour nos maux de tête il s’arrête lorsque nous quittons les lieux pour vaquer à nos occupations. Cela ne dure que quelques jours en générale, mais c’est fort désagréable. Nos téléphones captent également très mal… en ce lieu.

    Il est donc évidant que la relation onde émise et perçu est nocive. La fréquence qui est émise par cette antenne perturbe, le réseau wifi de chez moi certains appareils et nous même.

    A chaque fois le dysfonctionnement de l’ordinateur s’est vérifier au moment ou nous avons mal à la tête. J’ai même allumer l’ordinateur exprès lorsque c’était le cas pour vérifier.

    Je vous souhaite une bonne journée et que vous puissiez vous faire reconnaitre.

    PS: ne lâchez pas votre combat. Thalès, Pythagore, et Galilée ont eu aussi leur détracteur quand ils affirmaient que la terre était sphérique.

    Cordialement.

    • Bonjour Paco,

      Dans un premier temps, merci pour votre soutiens c’est sympa de votre part, c’est rare ces derniers temps les commentaires qui me dénigre pas.

      En ce qui concerne les interférences des ondes et de votre matériel informatique, je peut confirmer vos propos, à l’époque ou j’avais ma Fiesta, si j’avais un CD en lecture dans le poste et que j’approchais mon Iphone 3G près de lui en début de communication, ça faisait sauter la lecture du CD, donc ce que vous me dites ne me surprend pas du tout, en revanche j’avais aucun symptôme contrairement à vous qui se déclenchait.

      Pour ce qui est de vos céphalées, il serait peut être judicieux de lancer une procédure de diagnostique de votre logement qui est gratuite que vous pourrez trouver dans cet article : https://electroallergique.wordpress.com/2014/01/01/campagne_de_mesure_de_lexposition_aux_radiofrequences/ , il faudrait pas que vos mal de tête finissent par des symptômes plus lourds, on est jamais trop prudent …

      En vous souhaitant bonne continuation.

      Jérôme

  7. Rassurez-vous
    Vous ne risquez rien puisque les radiations ionisantes buttent sur la barrière des Térahz. En dessous, vous ne risquez pas de vous transformer en hamburger, la nature a tout prévu. D’ailleurs je vous invite à faire l’expérience du micro-ondes. Vous bricolez la porte pour la laisser ouverte et vous poussez les boutons à fond : 2H de bronzage assuré à 2450Mhz, puissance 2000W. C’est sans risque.
    Auparavant, prévenez la famille, au cas où…

    • no coment, les ondes du micro-ondes sont calibrées justement à un niveau pour qu’il y ait échauffement de l’eau, donc on s’exposerait à des brûlures si on suivait vos conseils, vous être vraiment inconscient de dire des choses pareil…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s