Bracelets connectés, faut-il s’en méfier ?

Source : « Can Fitness Trackers Cause Cancer? » – berkeleywellness.com – 8 septembre 2017

Est-ce que les bracelets connectés, comme ceux de la marque Fitbit, peuvent-ils causer des cancers ou d’autres problèmes de santé ?

Il n’y a pas de preuve concluante que ces objets connectés, qui émettent des radiofréquences de basses intensités, sont sûr ou à risque. Généralement, ce genre d’objets sont portés tous les jours, voir même la nuit, ceux-ci utilisent les technologies bluetooth, WIFI ou 3G voir 4G pour communiquer les données (nombre de pas par ex.) à votre smart phone, votre ordinateur ou au cloud. La commission fédérale des communications (FCC) a fixée les limites d’émission que peuvent émettre ces objets connectés.

Les partisans de ces objets high-tech avancent que l’énergie émise sous forme de radiofréquences est trop basse pour être un sujet de préoccupation. Mais certains experts, comme le Professeur Joel Moskowits de l’école de santé publique de Berkeley, pensent que les effets biologiques peuvent apparaître même à des niveaux bas d’exposition aux radiofréquences car ils pourraient interférer avec les champs électromagnétiques naturels générés par le processus cellulaire du corps, et plus précisément ceux qui impliquent les protéines et les gênes.

Le professeur Moskowitz cite notamment des études montrant que les expositions de basses intensités peuvent générer des radicaux libres, endommagé l’ADN, et perturber le fonctionnement de la barrière hémato-encéphalique (membrane qui empêche que des pathogènes et des toxines atteignent le cerveau), parmi d’autres effets potentiels indésirables.

De plus, même si ces objets connectés émettent moins d’énergie que les téléphones portables, l’exposition est continuelle. Selon ce professeur, « Nous ne connaissons pas les effets à long terme car il n’y a aucune recherche qui porte sur les conséquences dans ce laps de temps mais aussi à court terme, puisque ces moniteurs d’activités sont portés à longueur de journée ».

Que faire : Plus d’études sont nécessaires pour mettre en place un débat sur cette question sanitaire. Si vous voulez être prudent et minimiser votre expositions aux radiofréquences de ces objets, il faudrait désactiver la synchronisation continue (synchroniser ces objets uniquement quand ils sont éloignés du corps). Ou vous pouvez aussi utiliser des appareils que vous pouvez connecter directement à votre ordinateur afin de synchroniser les données, plutôt qu’elles ne soient transmises par les ondes. Si vous voulez tout de même garder la synchronisation continue, vous devriez éviter les objets que l’on porte au niveau de la tête, de l’abdomen, de la poitrine ou des organes reproducteurs, spécialement si vous êtes enceinte (gardez-les dans un sac, pas dans vos poches, ni attachés à votre soutien-gorge par ex.).

@+ Jay

PS : Je vous mets à disposition un extrait de l’émission La Quotidienne sur la question du Bluetooth émit par les casques audio sans fil diffusé en juin 2017. L’argument de la FFT me fait bien rigoler, le Bluetooth diminuerait par 100 l’exposition, par rapport à un casque filaire ?!? La maîtrise des dossiers, c’est la clé 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s