Que Choisir et les ondes, la suite : l’illusion d’un bon feedback

L’association UFC Que Choisir s’est semble-t-il lancé dans une croisade contre les « anti-ondes » notamment avec son dossier intitulé : « Ondes électromagnétiques, le jeu trouble des associations » dans sa revue de décembre dernier. À l’époque, ça ressemblait fortement à une méthode de lobbyiste pour contrer la loi Abeille qui avait pour objectif d’accroître la régulation des technologies sans fil, qui comme de par hasard, allait être votée le mois suivant. Pour montrer bonne figure, ils ont publié un nouvel article dans leur revue de mars sur le retour de courrier comme preuve que leur démarche était justifiée par les « scientifiques » et qu’au contraire, cela n’a engendré que peu de mobilisation au sein des associations.

que-choisir-aristophil

L’article intitulé « Retour de courrier » fait donc suite a un dossier de quatre pages afin de rassurer le consommateur sur l’impact supposé des portables et autres objets connectés sur la santé. Du coup, tous ceux qui remettaient en cause l’innocuité des ondes en ont pris pour leur grade, certains scientifiques auteurs d’études démontrant des effets biologiques ont été accusés d’avoir des conflits d’intérêts, les associations ont été accusées de profiter du climat anxiogène organisé par lesdits scientifiques autour de cette question pour vendre des audits hors de prix et ceux qui se disent malade des ondes ont été purement et simplement discrédité, en résumé un bon gros dossier à charge.

Forcément, les réactions ne se sont pas fait attendre, mais curieusement seul le courrier papier a été pris en compte. D’après l’article, une dizaine de courriers de scientifique auraient accueillis avec bienveillance ce dossier, notamment avec l’épidémiologiste Christophe T. qui aurait défini ce dossier comme un « Article très utile », ou encore Jean G. Professeur de génétique aurait déclaré que « le dossier consacré aux ondes ne va pas plaire aux speudo-scientifiques(…) mais il est solide », tellement solide qu’ils ont accusé à tort André Bonnin d’être le fondateur de robin des toits et d’être en conflit d’intérêts, car il aurait tiré des revenus de diagnostics à travers Mesures CQFD pour l’association alors qu’il n’est plus membre de ces deux structures …

Le manichéisme de l’article étant ce qu’il est, il fallait bien trouver les « méchants » qui ont osé critiquer ce dossier. L’éthique journalistique a été remise en cause par certaines associations qui ont déploré qu’ « aucune recherche approfondie de vrai journaliste n’a été faite » et d’autres ont mis en doute la neutralité de son auteur qui ont pensé à tort que Que Choisir avait succombé aux sirènes du lobby des télécoms en les accusant de percevoir des revenues de ce secteur ou d’être carrément payé par eux. Au final pour l’auteur, le peu de courrier reçu démontre le nombre limité de sympathisant à la cause et encore moins de malades, avec uniquement une quarantaine de courriers en tout et pour tout.

Là ou ça frise la mauvaise foi, c’est que l’article fait complètement abstraction des réactions sur internet et dont le journaliste est au courant puisqu’il a semble-t-il porter plainte pour diffamation à l’encontre de plusieurs personnes qui le remettaient en cause et il est à noter que je fais partie du lot avec mon article Erwan Seznec et les ondes : ce faiseur de mauvaises opinions. En effet, il était facile de tomber dans le panneau du lobby des télécoms et dans la diffamation car les arguments étaient curieusement identiques, mais à la différence près que c’était pour la paroisse de Que choisir qu’il prêchait puisque leur fond de commerce, c’est quand même en partie le test de « ces joujoux électroniques », d’ailleurs l’auteur ne s’en cache pas, « les appareils fonctionnant par ondes recommandés chaque mois par Que Choisir ne sont pas dangereux ! ».

L’Ironie du sort et qui vient alimenter mon moulin, c’est qu’il y a un dossier de trois pages sur comment choisir son smartphone et un autre dossier sur les liseuses dans le même numéro, il est clair qu’il serait compliqué pour cette association de conseiller l’achat d’un de ces appareils et en même temps, dire qu’il y a peut-être un doute sur la nocivité des ondes. Et pourtant dans un de ses articles, le son de cloche n’est pas aussi tranché : « Les études qui se poursuivent pour lever les doutes sur les effets d’une exposition à long terme (plus de 20 ans) concernent quasi-exclusivement les téléphones portables ». Alors doute ou pas doute, le principal c’est que Que Choisir continu à se vendre pour le bien des consommateurs …

@+ Jay

Publicités

Une réflexion sur “Que Choisir et les ondes, la suite : l’illusion d’un bon feedback

  1. Bonjour,

    Je fais partie des personnes atteintes de MCS, cette maladie que Mr E. SEZNEC dit « en vogue aujourd’hui « . Mes premiers symptômes sont apparus au début des années soixante-dix, comme quoi certaines modes ont la vie longue ! et n’ont cessés de s’aggraver au fil des années et des expositions professionnelles, expositions somme toutes banales puisqu’il s’agissait de produits ménagers présents dans presque tous les foyers. Mais 8h par jours çà fait une belle soupe chimique ! Je ne m’étendrais pas sur quarante années de galères professionnelles, sociales, familiales, médicales… De plus je suis sensible aux ondes mais dans une moindre mesure. C’est contrainte que, pour survivre, je suis devenue, « une décroissante en marge de la société ». Alors allez savoir pourquoi à l’automne dernier je me suis abonnée à la revue Que Choisir dont les tests n’ont aucun impact sur mes choix et mon mode de consommation ?

    Fin décembre après avoir lu l’article « Ondes électromagnétiques Le jeu trouble des associations » par Mr E SEZNEC j’ai immédiatement résilié mon abonnement ! Plus un nano-centime pour le salaire de ce monsieur ! Ensuite j’ai tenté de réfléchir avec mes neurones froissés.
    -Une association de consommateurs qui attaquent des associations de malades et les malades ? Incompréhensible !
    – Des mots « mesures aussi coûteuses qu’inutiles » que j’avais entendus quelques jours auparavant par un député au sujet des mesures de la qualité de l’air qui devaient être réalisées dans les crèches et les écoles maternelles à partir janvier 2015 et repoussées par Mme ROYAL à … une date non déterminée. Impression de remake !
    – On parlait alors beaucoup de réduire les subventions aux associations. Séduction ?

    – Le numéro 531 de décembre présentait un test labo sur des tablettes pour enfants de 3 à 12 ans, sans aucune mise en garde, des objets connectés en ajoutant « comme si jouer au ballon appartenait au passé ». De plus dans ce même numéro Que Choisir titrait « on a gagné compteur Linky information améliorée » « victoire d’étape…. », mais rien sur d’éventuels risques pour la santé.

    Finalement c’est comme les shampooings ou autres produits de toilettes … Que Choisir fait ses tests, tire des conclusions et des sonnettes d’alarmes, mais ne parle jamais de tous ceux qui sont devenus intolérants au parfum et pour lesquels même le produit ayant obtenu la meilleure note ou 4 étoiles sera une souffrance pour eux!

    Sauf que pour les ondes Que Choisir ne tire pas de sonnette d’alarme et pour cause Que Choisir est parti à la chasse à la « friture » et invite les consommateurs à télécharger son application pour alimenter son observatoire de la couverture de l’internet mobile. Mr BAZOT précise sur son blog http://www.alain-bazot.fr/presentation-des-objectifs-2015-de-lufc-que-choisir/ « Il est du devoir de tous d’empêcher que les consommateurs subissent, disons, des « fritures » sur leur ligne ».
    Il a dit « Tous », il y a de quoi se sentir exclu !

    Merci pour vos articles et vos analyses.
    Bien cordialement
    Sinel

    http://www.quechoisir.org/app/forfait-mobile/couverture-reseau-mobile/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s