Concilier travail et electrosensibilité : part VI

tresor_public_logo

Comme dirait le dicton, l’enfer est pavé de bonnes attentions, et pour le coup je viens d’en faire les frais il y a deux semaines quand une ancienne voisine pensant faire une bonne action en me proposant un boulot me mis en faite dans une position délicate vis à vis de mes parents . J’ai de forte présomption que cette proposition d’emploi a été réclamé par ma mère qui, je ne sais pour qu’elle raison, souhaite à tout pris me voir travailler alors que pour le moment j’en suis à chercher déjà un lieu de vie qui soit adapté à ma santé. Pour le moment elle est toujours à coté de la plaque concernant ma problématique d’ondes, je sais pas si c’est du dénis où une incompréhension, dans tous les cas ça ne m’aide pas trop à avancer, je dirais même le contraire.

Le jeudi 7 Juin, le téléphone sonne, le coup de fil que je redoutais sonne, mon ex voisine qui est fonctionnaire avait une opportunité de poste dans le service publique, plus précisément dans le service archive au trésor publique de Yerres. Ma mère m’avait déjà conditionné pour que j’accepte à tout pris ce poste car elle porte une importance capital à ce que je travail et que mon problème de santé semblait être le cadet des ses soucis. Mais personnellement je savais pertinemment que j’allais répondre par la négative car mon expérience professionnelle à Montpellier m’avait démontré que ce n’était pas juste une problématique d’antenne relais mais aussi le nombre de personne ayant un téléphone portable dans mon environnement immédiat ce qui implique que pour moi le travail dans un environnement clos tel que les immeubles & co me sont proscris.

Donc elle m’indique l’adresse me dit que c’est pas forcément un boulot intéressant mais bon si ça m’intéresse, à priori non, mais pour éviter de passer pour quelqu’un de mauvaise volonté je lui ais dit que j’allais voir. Elle me dit qu’il faut que je lui donne la réponse dans 2 jours car sinon elle doit l’attribuer à une autre personne. La dessus je me dis que ça y est, je vais devoir encore à me justifier envers mes parents et ça commence sérieusement à me lasser cette situation mais j’ai pas trop le choix, donc comme d’habitude je vais devoir prendre sur moi et faire en sorte de pas trop de faire de vague.
Pour me donner bonne conscience, j’ai fait l’effort de vérifier le lieu du poste, première étape sur internet, puis sur lieu même.

Sur internet j’ai procéder de la même manière que pour mon déplacement sur Montpellier, vérification des antennes sur Cartoradio.fr :

Idem sur googlemap :

Les alentours immédiats ont l’air clean, pas d’antenne relais, pas de pilonne haute tension, donc assez sein au niveau de la pollution électromagnétique, mais encore une fois c’est peut être bon pour quelqu’un de « normal » mais pour un électrosensible c’est loin d’être aussi simple.

Le lendemain après midi, je me met en route pour Yerres, premier mauvais point le chemin ou je suis passé longeait une ligne de chemin de fer et comme le trafic était difficile suite a des travaux, ce qui devait arrivé, arriva ça commençais déjà a me brûler au niveau de visage … Je pris mon mal en patience et un trajet qui aurait dû durer une demi heure en aura pris le double.
Sur place, ce fut assez rapide, j’ai fait un peu le tour du quartier pour voir si il n’y avait pas de surprise, sur le coup j’ai cru qu’il y avait un émetteur radio car il y avait un pilonne assez grand dans une zone pavillonnaire juste à coté du bâtiment du Trésor Public mais il s’avéra après vérification que c’était juste une antenne réceptrice. A priori la zone était seine mais quand j’ai sorti mon détecteur d’onde, mon TES 593 (j’ai remplacé mon HF32D par ce modèle plus précis) il alternait entre 10 et 20 V/mètre ce qui me paraissait énorme pour une zone ou il y a si peu d’équipement télécom et j’ai attribué ce résultat a ce pilonne que j’avais repéré précédemment mais après coup je pense que c’est le fait d’avoir pris les mesures dans ma voiture qui a faussé le résultat …

Après mes petites vérifications, je me suis finalement mis sur le chemin du retour, j’ai pris une nouvelle route afin d’éviter le désagrément de la ligne de chemin de fer à l’aller.

La semaine qui suivit je fis le mort, j’ai dû mal, ces derniers temps, a faire face à mes problèmes. Le dilemme était, soit je me fais engueulé par mes parents parce j’ai refusé un boulot, soit j’accepte le dit job mais je sais pertinemment que mon état de santé risque de ce dégrader et je devrais planté le poste en plein milieu tout en justifiant cet abandon par des excuses que la plus part des gens pensent comme fallacieuses.

La semaine se passa et vendredi le téléphone sonne, mon père prend l’appel, c’est ma voisine, à priori elle lui parle de sa proposition et ensuite mon père me passe le combiné. Elle me reproche de ne pas l’avoir appelé plus tôt, que son numéro était dans les pages blanche et qu’il y avait des gens qui pourraient être intéressé. Je fais pas trop le malin, je lui indiqua que je me suis déplacé sur place et que je suis pas trop sûr de pouvoir occuper le poste jusqu’au bout.

La dessus je raccroche et mon père me demande si j’ai accepté, je lui répondis par la négative et il fut pas super jouasse, moi je m’enfou un peu, c’est ma peau que je sauve alors que pour mes parents c’est juste un idéal qui veulent voir se réaliser. A priori ils ont avalés la pilule car j’en ais pas entendu parlé par la suite, plus de peur que de mal …

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s