Le WIFI banni des écoles d’Haïfa

Les technologies sans fil dont le WIFI ont l’air d’être dans une zone de turbulences, d’un côté nous avons consensus scientifique qui nous dit qu’il n’y a pas de dangers en-dessous des normes actuelles qui nous protégeraient des effets thermiques, seuls effets reconnus à ce jour, et de l’autre, nous avons des citoyens qui ne constatent pas la même chose sur le terrain.

Dans la plupart des cas, ce sont essentiellement les médias qui évoquent le sujet notamment sur la question de l’intolérance aux ondes ou sur les effets spécifiques comme les effets chroniques ou les effets cancérogènes que démontrent certaines études mais qui n’arrivent pas à faire changer le consensus scientifique jusqu’à maintenant.

Et un documentaire israélien d’une trentaine de minutes vient de mettre le feu aux poudres quand aux impacts présumé des radiofréquences. Intitulé « Comment on se tue nous-même – les radiations des technologies sans fil“, qui a été diffusé le 12 avril dernier sur la chaîne israélienne Rashet qui évoque le cas de plusieurs personnes qui sont tombées malade à cause de ces technologies qui utilisent les radiofréquences.

La langue de ce documentaire étant en hébraïque, tout n’est pas compréhensible mais il y a un témoignage en anglais d’une Américaine vivant à Green Bank, zone blanche instituée pour préserver un radiotélescope des différents champs électromagnétiques qui pourraient le perturber et il est aussi évoqué le cas d’une jeune Anglaise qui se serait suicidée à cause de son électrosensibilité.

Jennifer Wood explique comment sa vie est devenue un enfer en mai 1996, elle a tout perdu, sa qualité de vie, son mariage, ses enfants et maintenant elle est obligée de vivre dans une maison sans eau courante, ni électricité. En 2 mois, sa santé s’est dégradée, goût métallique dans la bouche, nausées, et perte importante de poids, pour elle, ça vient de son travail où elle passait beaucoup de temps sur ordinateur ou encore quelque chose qui a été allumé dans son environnement.

Elle va déclarer que ces désagréments s’apparentent à de la torture physique et que la solution la plus simple aurait été de se suicider. C’est ce qui se serait passé pour Jenny Fry, une adolescente qui s’est pendue à un arbre dans les bois de Brooke le 11 juin 2015. D’après ses parents, ça serait à la suite d’une intolérance aux radiofréquences, notamment au WIFI installé à son école qui aurait été le déclencheur de ce drame. Cependant l’enquête n’a pas trouvé d’indice qui prouverait que sa maladie serait en cause dans ce drame.

D’autres témoignages de gens malades se suivent et à la suite de la diffusion de ce documentaire, deux experts ont admis que les normes de sécurité sur les radiofréquences ne sont plus pertinentes, se contredisant au passage car ils avaient dit l’inverse devant une cour suprême a indiqué l’avocate militante Dafna Tachover. Elle ajouta « que le reportage a créé beaucoup de buzz et a envoyé un message alarmant au sujet des effets sanitaires des radiofréquences, qu’ils ne présentent pas un danger potentiel pour tout le monde, mais que celui-ci existe, et a une échelle épidémique. »

À la suite de quoi, le maire d’Haïfa, Yona Yahav a annoncé que sa ville, la troisième plus grosse ville d’Israël, allait immédiatement retirer les équipements WIFI de ses écoles, en précisant que « quand il y a un doute, et que ça concerne nos enfants, il n’y a plus de doute à avoir ». Un moratoire va donc être mis en place concernant cette question et des connexions filaires vont prendre le relais des technologies sans fil pour rester connecté à internet et ne pas se couper du progrès.

En France, les députés ont voté une loi qui interdit le WIFI mais seulement dans les crèches et les écoles maternelles, pour tout le reste, un référentiel a été publié par le ministère de l’Éducation qui indique qu’il n’y aurait aucun danger d’après l’ANSES, l’agence sanitaire française qui s’occupe de ces questions, mais en revanche, il y est préconisé d’éteindre les points d’accès à la fin des activités pédagogiques qui le nécessitent dans les écoles primaires.

@+ Jay

Source : odwyerpr.com

Maj 02/05/2016 : Voici le documentaire avec les sous-titres en anglais pour ceux qui comprennent la langue de Shakespeare 😉

Publicités

7 réflexions sur “Le WIFI banni des écoles d’Haïfa

  1. Cet article de loi date de février 2015, donc pourquoi permettre la diffusion des gaspar et des hydro one, qui eux, émettent directement de telles ondes ? Je comprends à la rigueur qu’ils jouent avec la « sainte et écologique » innoncence du linky qui n’en dégage que par le CPL, mais pas les 2 autres…

    • Hello,

      Merci pour l’info, ce qui serait encore plus révoltant si l’industrie connaissait les risques et les a ignoré… ça serait pas une première mais bon l’histoire semble se répéter.

  2. Merci Cedric, encore des éléments à verser dans le dossier. Eh oui, Jay, pourquoi changer quand le mensonge et le crime continuent à si bien payer. Industrie du tabac, celle de l’auto, du nucléaire…etc…
    La spéculation a toujours été l’ennemie cachée de l’économie, et c’est pour ça qu’ils noient sous des équations dignes des pervers qu’ils sont…

  3. En ce qui concerne des installations WiFi industrielles « Dans les normes » :

    Ça doit faire un an que je n’étais plus passé à *k** (mon petit problème date de deux ans)

    Ils ont probablement installé des WiFi industrielles dotés d’une puissance phénoménale à l’étage !

    Je supporte assez bien les wifi et dect domestiques, en tout cas les acouphènes peuvent prendre un long moment avant de se réveiller, mais alors là-bas, c’est un truc de dingue, une fois arrivé à l’étage, mes acouphènes se sont réveillés à leur puissance maximum, en l’espace de deux minutes, et ça a pris au moins 2h avant de se dissiper, après avoir quitté les lieux !

    C’était la dernière fois que je remet les pieds là-bas, encore un plaisir en moins 😦

    PS : Entre nous, (sic) ça doit peut-être représenter un excellent moyen automatique et indétectable, de renouveler le personnel au bout de quelques années … car j’ai du mal a voir l’utilité réel et indispensable de cet arsenal dans cette boutique.

  4. Salut Jay,

    Wow, je suis désolé pour les étudiants de Haïfa. L’Internet est très important. J’espère qu’ils pourront obtenir un accès sans wifi. Cela aidera à apprendre dans un monde numérique.

    Merci pour les informations intéressantes.
    Ben

    • 1°/ le WIFI n’est pas internet aux dernières nouvelles.
      2°/on évite la pub déguisée, merci… (pour ceux qui ne la voit pas, c’est le link du nom…)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s