Le WIFI fait battre le cœur des lapins, enfin pas très bien

Crédit photo : SimonaR - CC0

Crédit photo : SimonaR – CC0

Les lapins vont-ils bientôt eux aussi succomber à l’effet nocebo des antennes relais et aux autres bornes WIFI ? ça sera peut être bientôt le challenge de certains scientifiques ou journalistes avec cette nouvelle étude scientifique des Professeurs Saili, Hanini et Smirani. Ils ont publié dans la revue Sciencedirect en juillet dernier leurs recherches sur les conséquences d’une exposition au WIFI sur nos amis les mangeurs de carottes.

J’avais déjà évoqué plusieurs études qui avaient démontré différents effets des radiofréquences sur l’animal notamment sur les rats avec des effets sur la barrière hémato-encéphalique ou sur le métabolisme.

Ici, l’objectif était de connaître les conséquences d’une exposition au WIFI durant une courte durée sur le système vasculaire de lapins lbinos.

Pour cela, plusieurs groupes ont été mis en place pour l’occasion :

  • Groupe 1 : Groupe de contrôle
  • Groupe 2 : Groupe exposé au WIFI pendant une heure
  • Groupe 3 : Groupe ayant subit une injection d’épinéphrine (0.50 ml/kg)
  • Groupe 4 : Groupe ayant subit une injection d’épinéphrine (0.50 ml/kg) et une exposition au WIFI durant 1 heure
  • Groupe 5 : Groupe ayant subit une injection de dopamine (0.50 ml/kg)
  • Groupe 6 : Groupe ayant subit une injection de dopamine (0.50 ml/kg) et une exposition au WIFI durant 1 heure

Les animaux ont été exposés à un point d’accès WIFI de marque D-link (norme 802.11 g / sécurité WPA2) comme décrit dans l’étude de Salah et al. (2013). La borne WIFI intégrait deux antennes omnidirectionnelles qui servent à accéder à un réseau sans-fil via une bande de fréquences de 2.45 GHz. Le groupe de lapin témoin a été placé dans les mêmes conditions sans exposition aux radiofréquences. Les antennes de la borne étaient placées a 25 cm du côté droit où se trouve leur cœur.

Les résultats de cette étude ont mis en évidence que l’exposition au WIFI à courte durée pouvait augmenter le rythme cardiaque de 22% mais aussi la pression sanguine de 14%.

Cette exposition affecterait l’efficacité des catécholamines (dopamine, épinéphrine) sur le système vasculaire. Ces résultats impliqueraient que les radiofréquences peuvent influencer directement ou indirectement sur le système cardiovasculaire de ces animaux.

De plus, les analyses des électrocardiogrammes ont révélé que le WIFI induirait une augmentation combinée des intervalles PR et QT. En revanche, cette même exposition ne modifie pas l’amplitude de la courbe P. Après les injections de dopamine et d’épinéphrine durant l’exposition aux champs électromagnétiques, il a été constaté qu’elle altérait l’action de ces catécholamines sur le cœur et la pression sanguine comparé au groupe de contrôle.

normal_intervals

Ces résultats suggèrent pour la première fois, à la connaissance de ces chercheurs, que l’exposition au WIFI affecte le rythme cardiaque, la pression sanguine et l’efficacité des catécholamines sur le système cardiovasculaire. Cela indique que les radiofréquences peuvent agir directement ou indirectement sur le système cardiovasculaire.

Les conclusions de l’étude laissent penser que l’exposition au WIFI affecte la fréquence cardiaque qui pourrait provoquer des tachycardies et de l’hypertension. Le WIFI altère l’effet physiologique des catécholamines sur le système cardiovasculaire peut-être via l’interruption de l’interaction entre les récepteurs et les ligands chez le lapin.

Alors attention, il n’y a pas de quoi paniquer et jeter votre borne WIFI par la fenêtre 😀 . Étant donné que cette étude n’est pas encore répliquée, les résultats sont encore à confirmer surtout que l’on reste rarement à 25 cm d’un point d’accès et que l’exposition diminue assez fortement avec la distance. D’autant plus qu’il est rare de voir des études avec des effets à court terme aussi tranchés. Néanmoins vous pouvez toujours prendre la précaution de ne pas laisser votre borne trop près de vous et l’éteindre la nuit ça sera déjà un bon début 😉 . Et puis si vraiment vous ne voulez pas vous exposer, il y a toujours le câble réseau accompagné de la désactivation du WIFI de votre box.

@+ Jay

Source : Recent research on WIFI effects

Publicités

4 réflexions sur “Le WIFI fait battre le cœur des lapins, enfin pas très bien

  1. Ce qui serait intéressant aussi c’est d’étudier l’effet a 10 ou 20m sur 1 ou 2 ans.
    Aucun WiFi actif chez moi mais je capte ceux du voisinage jusqu’à 100m et sans parler des compteurs électricité WIFI dit « intelligent ».

    Je rappelle pour ceux qui ont un ordinateur sans port RJ45 (pour un cable réseau internet) mais avec un port USB, il existe des adaptateurs. Je l’utilise pour mes tablettes android.
    Le câble c’est aussi plus fiable et plus rapide que le WiFi

    • Si je me souviens bien, la même équipe scientifique souhaiterais faire une étude qui portera justement sur l’exposition à plus long terme mais aussi sur une plus longue distance.

  2. Ca, c’est vraiment une très bonne nouvelle. car s’ils sont incapables de légiférer pour protéger les santé des humains contre les CEM, au nom de la biodiversité des lapins, ils seraient capable de limiter ces CEM, n’est ce pas ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s