Retour par la case Psy

Campagne-MASTERMIND-psychologue

Quand on est électrosensible on rencontre forcément des réticences quant au bien-fondé de nos dires sur les différents symptômes que l’on déclare lors d’une exposition aux ondes. Quand c’est des gens qui sont en dehors du cercle privé, ça ne m’a ne dérange pas plus que ça car aucune preuve scientifique n’est établie à cette heure pour valider notre pathologie mais quand ça touche la sphère familiale ça se complique déjà un peu plus. Étant contraint de vivre chez mes parents dû à mon problème de santé, j’ai jamais pu leur faire comprendre que j’étais atteint d’un handicap qui m’empêche de me réinsérer dans le monde du travail dans les conditions actuelles, j’ai déjà dû mal à trouver un lieu de vie où mes symptômes se stabilisent, alors le travail pour l’instant c’est secondaire. C’est dans ce contexte qu’ils n’ont eu de cesse de m’envoyer chez des spécialistes plus ou moins sérieux comme des magnétiseurs, acupuncteur, biophysicien, psychologue, etc… Dans l’espoir que ça me guérisse mais bien évidemment ça n’a jamais rien fait. Dernière expérience en date, rendez-vous chez un énième psychiatre qui s’est révélé encore une fois inefficace et limite incompétent.

Mes parents ont eu par l’intermédiaire d’un couple d’ami, ayant perdu leur fils dans des circonstances dramatiques, l’adresse d’un psychiatre qui les avait aidé à surmonter cette épreuve. Pensant que ce psy pouvait m’aider à dépasser mon problème, qui n’est pas psychosomatique au demeurant, ont décidé de prendre rendez-vous. Mon père s’impliqua un peu plus que d’habitude puisqu’il voulait assister à la séance, une bonne occasion pour le confronter à la réalité des choses mais ça ne va pas se passer comme je l’avais espéré. Rendez-vous sur Clamart, je prends au passage mon père à son boulot, puis on se retrouve dans un petit immeuble de trois/quatre étages où plusieurs autres médecins officient. Comme tout bon médecin, il faut savoir patienter dans une salle à cet effet pendant plus d’un quart d’heure et le psychologue va finir par ce pointer, à première vue ça ne s’annonce pas trop mal, queue de cheval, look décontracté, peut être des indices d’une ouverture d’esprit supérieur à la moyenne des toubibs, ce qui est un avantage par rapport à la situation où je me trouve. Il nous fait rentrer dans son bureau et puis mon père expose la situation : « Mon fils est électrosensible et il faudrait lui donner l’envie d’avoir envie », traduction il faudrait qu’il commence à se bouger son cul, 3 ans que ça dure et ça commence à faire long.

Après cette introduction mon père demande s’il peut se retirer, a priori il a plus grand chose à dire et le psychologue le libère, pour la confrontation on repassera … Je commence donc à évoquer mon cas d’électrosensible, je raconte mon parcours pendant lequel je suis devenu intolérants aux ondes sur mon lieu de travail et les différents symptômes que j’ai déclarés. Pendant que je racontais ma vie, je l’ai vu s’impatienter, je lui indiqua que j’en avais plus pour longtemps, puis il posa sa première question :

– Comment ça ce passe dans votre intimité ?

je lui demande des précisions car je vois pas trop le rapport avec ce que je viens de lui dire.

– Au niveau des petites amies, du point de vue sexuel quoi …

Et là, j’ai voulu lui sortir un bon gros « What the fuck » mais je n’ai pas eu le courage et je ferais l’impasse sur ce que je lui ai dit … Pour la bonne impression on repassera, au final je me suis confronté à un psychologue classique, essayant de trouver les causes dans des traumatismes anciens que j’aurais eu pendant ma vie et qui va m’expliquer que l’esprit peut avoir une influence sur le corps, que par l’hypnose il est possible de faire croire au corps qu’il a eut une brûlure à un endroit et les symptômes de la dite brûlure apparaissent. J’ai eu le droit encore à cet effet nocebo, l’esprit verrait les émetteurs d’ondes et je tomberais malade, encore une bonne heure de perdu, à 55€ ça fait cher la psychothérapie de bas étage …

Cette mascarade va durer une bonne heure et au final il va me demander quelle suite on donne à ce premier entretien. Personnellement je lui dis que j’achète la paix sociale en venant le voir et j’attends rien de lui, surtout après ce que je viens d’endurer. S’il avait été honnête, il aurait dû refuser de prendre un nouveau rendez-vous et d’expliquer à mon père qu’il ne pouvait rien faire pour moi mais non et comme je suis entre le marteau et l’enclume, si je ressors sans un autre rendez-vous mon père va me prendre la tête, donc on a programmé une date dans deux semaines auquel je n’irai finalement pas car il s’est planté de date, le jeudi 28 décembre 2013 n’était pas au calendrier, quel dommage … Finalement je vais endormir le poisson, j’arrête de voir ce psychiatre et je vais faire une formation pour contenter mes parents, décidément l’électrosensibilité et la psychologie ça fait vraiment pas bon ménage …

@+ Jay

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s