Une épine dans le pied du projet Gaspar

Design : Emmanuel Cairo

Design : Emmanuel Cairo

Il y a des jours où il vaudrait mieux s’abstenir de faire des articles, et ce fut le cas hier avec l’article sur Linky alors qu’en l’occurrence c’était bien Gazpar qui faisait l’objet d’un désaveu, mea-culpa donc. Je rappelle que je suis seul à alimenter ce blog et que toute observation est la bienvenue, merci encore à @Frituresondes pour son commentaire plus que pertinent.

Aparté fait, revenons à nos moutons et surtout sur le bon compteur cette fois-ci. Lorsque l’on parle de compteur intelligent, on parle souvent des compteurs d’eau ou encore du compteur d’ERDF Linky, mais assez peu du compteur dit « intelligent » dédié au réseau de distribution de gaz, Gazpar, qui semble plutôt faire profil bas par rapport au nouveau compteur d’électricité.

Pourtant, c’est depuis le 27 août que le gestionnaire du réseau de distribution de gaz a commencé à déployer ces compteurs communicants au sein de la ville de Rueil-Malmaison en région Parisienne. Encore en phase de test jusqu’en décembre, pas moins de 1000 de ces équipements vont être installés en plus des collecteurs.

A priori, il n’y a pas beaucoup d’option quant à la possibilité de ne pas se voir imposer ces compteurs mais c’est sans compter le conseil communal de Saint-Macaire, commune appartenant au département de la Gironde, qui a refusé le 24 septembre dernier l’installation d’un collecteur dans un bâtiment lui appartenant.

Pour information, cet équipement est au cœur de l’architecture du réseau gazpar, il permet l’interconnexion de tous les compteurs qui sur une fréquence de 169 mHz vont leurs remontés deux fois par jour les informations de consommation avant de les renvoyer par GPRS (900 mHz) au système d’information de GRDF.

Plusieurs raisons ont motivé ce refus, multiplicité de l’installation des compteurs émettant des ondes électromagnétiques, le risque sanitaire, l’intrusion dans la vie privée ou encore le fait qu’il n’y avait nul besoin de ce type d’équipement pour les énergies renouvelables puisque l’Allemagne les a elle-même refusé « alors que ce pays développe beaucoup plus massivement les énergies renouvelables ».

Il ne reste plus qu’à attendre la réaction du gestionnaire de réseau de distribution de gaz quant à la suite à ce dossier, mais à noter que cela ne l’empêchera pas d’installer ces compteurs même sans collecteur, ils fonctionneront de la même façon que les anciens et GRDF devra sans doute prendre son mal en patience avant qu’un conseil municipal un peu plus conciliant ne soit élu.

De plus, au vu de la déclaration sur le compteur Linky dans le communiqué des élus locaux, on peut se demander s’il ne va pas arriver la même chose au concentrateur CPL dans l’éventualité ou le lieu d’hébergement des équipements d’ERDF est aussi la propriété de la commune, cela sera peut-être un moyen alternatif pour refuser l’installation forcée dans sa commune d’un réseau de gestion d’énergie connecté.

@+ Jay

Publicités

Une réflexion sur “Une épine dans le pied du projet Gaspar

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s