Li-Fi : Une alternative crédible au WIFI ?

Lifi_environment

Au niveau réseau informatique domestique, on n’avait pas un choix immense surtout si l’on voulait de la mobilité, on était obligé de passer par un réseau WIFI, qui, s’il est simple d’utilisation et de déploiement, avait le désavantage d’avoir des débits plus ou moins rapides suivant la qualité de la réception et surtout la question des ondes qui restent toujours en suspens pour le moment, enfin pas pour tout le monde…

Mais avec le Li-fi, ou Light Fidelity, cela risque de changer. En lieu et place de l’utilisation du spectre des radiofréquences pour envoyer des informations, c’est le spectre de la lumière qui va être utilisé via des ampoules LED qui vont faire transiter les données à un récepteur, un peu comme du morse optique mais dont le scintillement des lampes est si rapide qu’il n’est pas visible à l’œil nu.

Le gros problème de la technologie à l’origine, c’est que l’information est envoyée unidirectionnellement, vous ne pouviez que recevoir les informations, c’était donc un gros retour en arrière, pire que le minitel, c’est dire… Dans un premier temps il a été évoqué de compléter par du WIFI ou du CPL pour la liaison montante, ce qui était moyen au niveau de l’exposition aux radiofréquences mais finalement c’est de l’infrarouge qui va être utilisé.

Du point de vue technique, les lampes sont connectées uniquement à un câble filaire de type RJ45 et grâce a la norme POE, Power Over Ethernet, ou alimentation par Ethernet en bon français, pas besoin de les relier électriquement. Du côté de l’utilisateur, un simple boîtier USB connecté à un périphérique ou à un ordinateur permettra de se connecter au réseau local. Et un jour qui sait, si la technologie se vulgarise, ça sera intégré directement dans les terminaux.

Au niveau des débits, Lucibel, la société qui produit cette technologie annonce un débit descendant de 10 Mégabits/seconde et de 5 à 10 Mb/s en débit montant, grosso modo, aussi rapide qu’une connexion ADSL2 en liaison descendante. Mais d’après cette même société, il sera possible d’atteindre des débits plus importants car la limite théorique de modulation d’une LED est de 1GB/s, soit 10 fois plus que le WIFI.

Cette technologie semble assez mature pour la mise en production, l’hôpital de Perpignan a commencé à la déployer au sein de certains de leurs départements. Et comme le démontre le directeur technique, il n’y a pas photo au niveau de l’exposition, on passe de 0.300 Volt par mètre dans une zone en Li-Fi à plus de 3 V/m en zone WIFI.

On pourrait se dire que c’est La solution à tous les problèmes d’ondes, oui mais je vais faire mon chieur de service et la lumière, même si elle est arrêtée par la peau, elle peut poser problème à certaines personnes photosensibles qui ne supportent justement pas certains type de lumière ou de scintillement et qui déclenchent des douleurs oculaires et plus si affinité, exemple avec ce poste sur Reddit. À la différence près, c’est qu’une simple paire de lunettes pourrait filtrer la lumière et serait efficace, alors que pour les ondes, ça devient tout de suite plus compliqué pour s’en protéger.

@+ Jay

Publicités

15 réflexions sur “Li-Fi : Une alternative crédible au WIFI ?

  1. Moi aussi, je suis du genre sceptique, le reportage sur l’hôtel de Perpignan ne m’a pas convaincu du tout, pas d’onde 0,200V/m, c’est un peu expéditif comme analyse de la part du fabricant.
    pas d’onde, non juste le réseau filaire ne produit pas d’onde, on prend vraiment les gens pour des …

    • Le pas d’onde ne veut pas dire qu’il y en a pas, seulement que la technologie n’en n’émet pas ou peu par rapport au WIFI 😉

      Maj : par contre ce que je ne crois pas, c’est le 3V/m qui semble être une analyse proche de l’émetteur et « fixé » afin de montrer un gros décalage entre le LIFI et le WIFI…

      • Oui le 3v, c’est la valeur max et non pas la moyenne, en plus c’est un simple TM-195 à 100€ et qui n’est probablement pas calibré, mais ça donne une très bonne idée de la baisse d’exposition au HF (10x moins), ce qui est une excellente initiative pour les personnes malades, car dans un hôpital, plus vite tu guéris, mieux c’est, en évitant tout ce qui aurait un rôle d’oxydant, et donc pouvant potentiellement retarder la guérison (les HF)

  2. C’est l’avenir la LIFI.
    Évidement que c’est pas parfait !! mais l’exposition est tellement minime qu’il n’y a aucun risque. Ça suffirai largement à diminuer l’explosion de cas d’ EHS.
    Moi j’y crois ! si mes voisins avait la lifi, j’en serai pas là ou j’en suit aujourd’hui.
    Et si t’en a peur… Tu tires un rideau et hop c’est fini 🙂

  3. Euh, en fait quand même, quoiqu’en dise se reportage, la lumière est une onde électromagnétique comme une autre. Sur le plan scientifique, elle est même potentiellement plus dangereuse que les onde IR ou centimétriques que l’on a dans le wifi car leur fréquence est plus importante. En effet, une fréquence plus grande signifie que les photons sont plus énergétiques. Ils modifient plus les tissus en interagissant avec eux. Ils peuvent ainsi créer des transitions électroniques et modifier les molécules présentes, ce que ne peuvent pas faire les fréquences du wifi. La lumière (pas seulement les UV) est pour cette raison un cancérigène certain (le bleu particulièrement), ce qui encore une fois n’est pas le cas des ondes wifi.

    • Polémique assez récurrente sur ce sujet et la différence de longueur d’onde entre la lumière et les radiofréquences fait que la première ne nous traverse pas…

      Ensuite concernant les ondes ionisante et non-ionisante, ce n’est pas parce qu’il n’y a pas casse d’ADN directe que d’autres mécanismes ne peuvent pas provoquer un effet cocktail comme avec la porosité de la la barrière hémato-encéphalique qui laisserait passer des éléments non souhaités au niveau du cerveau après une exposition.

      C’est le problème scientifique actuellement, croire qu’il suffit d’exposé un bout de tissu pendant 30 minutes et croire que ça va nous protéger des effets délétères à long terme de cette technologie, si ça peut vous consoler tant mieux…

    • Une très grande différence que vous oublié Joe, les ondes wifi et autres mignardises technologique sont des impulsions artificiel. Elle ne sont en rien comparable à des « ondes » naturel… Pour les UV je partage votre avis.
      Calcique

  4. La transmission du signal se fait à travers le circuit électrique, comme le CPL, très nocif selon mon expérience… mais s’il est beaucoup plus faible peut-être que cela ferait une différence en effet

  5. Bonjour,

    Je me permet ici de soulever la question, avez-vous vérifier que vôtre borne wi-fi ne diffuse plus d’ondes, car dans certains cas celles-cis restent opérationnelle même en ayant éteint la fonction wi-fi, c’est le cas aussi pour les appareils photos,… et il faudrait imposer le Li-fi dans tout les hôpitaux!!!!!!!!!car on souffrent trop pour encore aller se faire irradier là où on est sensé se faire soigner!BRAVO donc pour cette reconversion!!!!!!
    Meilleures salutations d’une suissesse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s