Amputation et ondes : Attention à la double pain(e)

By Virginia Reza - CC0 https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=2407088

Crédit : Virginia Reza – CC0

Alors je sais qu’au premier abord il n’y a pas trop de lien entre les ondes électromagnétiques et les mutilations engendrées par les accidents ou les blessures de guerre, mais il s’avère que je suis tombé sur un article de l’université du Texas du 3 février sur un lien possible entre les douleurs liées à un membre amputé et l’exposition aux radiofréquences.

Pour illustrer la chose, l’article évoque le cas de David Underwood, ancien militaire qui a fait la guerre d’Irak et durant laquelle il a été blessé par un engin explosif improvisé (IED). Ses blessures étaient tellement graves qu’il est passé sur la table d’opération 35 fois et il en est résulté la perte de son bras gauche. En plus de la perte de son membre, son corps a été criblé de shrapnel au niveau de sa jambe ce qui lui a infligé une centaine de petites blessures.

À l’époque, il ne faisait pas attention aux lignes électriques, ni aux portables en recherche de réseau ou les autres champs électromagnétiques jusqu’à ce qu’il les ressentent dans son bras. Il a constaté des sensations de picotement sur son moignon quand il passait sous les lignes du réseau électrique et tous les autres champs électromagnétiques.

Cette sensation empire quand il traverse les grands espaces du Texas en voiture, surtout quand l’itinérance de son téléphone s’active en voiture, c’est-à-dire quand le portable passe d’une antenne à une autre et dont l’exposition est augmentée à cause de la carrosserie qui empêche la bonne propagation des ondes, et à ce moment-là, la douleur atteint le même niveau que lorsque qu’il a perdu son bras.

Jusqu’à présent, il n’y avait pas de preuve scientifique qui corrélait les différentes expériences de sensations anomales ou de douleurs neuropathiques près des antennes-relais ou des autres technologies qui produisent des champs électromagnétiques de type radiofréquence. Mais une récente étude menée par des chercheurs de l’université du Texas à Dallas a été publiée dans la revue PLOS ONE et risque de changer la donne.

L’auteur de cette étude, Le Docteur Mario-Ortega (en collaboration avec le professeur EriK jonsson) va déclarer que son étude fournit des preuves, pour la première fois, que des sujets exposés à des stations de base, à des niveaux d’exposition en dessous des normes, peuvent ressentir des douleurs induites par ces technologies sans fil notamment à travers des cheminements nerveux bien spécifiques.

L’équipe du chercheur a émis l’hypothèse que la formation de névromes d’amputation, amalgame de tissus nerveux périphériques qui se forme suite à une lésion, pourrait créer un environnement qui serait propice aux interactions entre les tissus nerveux et les champs électromagnétiques.

Cette hypothèse a été validée sur un modèle animal, 20 souris ont été séparés en deux groupes, les sujets du premier groupe ont subi une lésion nerveuse qui simule une amputation, le second fut le groupe témoin ayant subit une opération simulée. Les sujets ont été exposés à des radiofréquences pendant 10 minutes une fois par semaine, pendant 8 semaines. L’exposition délivrée par l’antenne équivalait à ce qui est mesuré à 39 mètres d’une antenne relais, c’est-à-dire à une exposition qu’il est facile de rencontrer dans la vie courante.

Les chercheurs ont constaté après la 4e semaine que 88% des sujets appartenant au groupe qui avait subi une liaison nerveuse, ont montré un comportement en corrélation avec une réaction à la douleur. Dans le second groupe, seul 1 sujet a eu une réaction à la douleur et seulement la première semaine. Après l’apparition et la résection des névromes, qui est le traitement courant chez les amputés qui déclarent des douleurs, les réactions à la douleur ont persisté.

Afin d’approfondir l’étude, les chercheurs ont pratiqué des expérimentations au niveau cellulaire pour comprendre cette réponse comportementale. Cela les a conduits à étudier la protéine TRPV4, qui est aussi connu pour être un facteur dans la sensibilité à la chaleur et au développement d’allodynie, une douleur qui fait suite à un stimuli qui ne devrait pas l’occasionner, ce que certains sujets ont démontré au cours de l’expérience.

D’après Romero-Ortega, « il est fort probable que la TRPV4 est un médiateur dans la réaction à la douleur que les sujets ont démontrée » et « les expérimentations grâce à l’imagerie calcique ont montré qu’il serait intéressant de continuer les recherches sur cette protéine ». De plus, d’après le chercheur, il est tout à fait envisageable de transposer ces résultats à l’humain.

Il y a des gens qui vivent dans des caves car ils déclarent être devenus hypersensitif aux radiations non-ionisantes, le reste du monde utilise les portables et ne rencontre pas de problème. Cette polarisation permet de pouvoir mépriser les plaintes d’un petit nombre et de les classer dans la case psychosomatique. Ce qui n’est pas le cas dans cette expérimentation car les sujets ne pouvait pas avoir un comportement complexe de type psychosomatique. La douleur était en corrélation directe avec l’exposition aux radiofréquences.

@+ Jay

Source : Study Uncovers How Electromagnetic Fields Amplify Pain in Amputees

Maj 14/03/2016 : Il apparaît que l’étude en question souffre d’un biais notamment sur la température de la peau des rats après exposition, qui serait augmenter de 2.1° alors que c’est une exposition que l’on retrouve éloignée d’une antenne relais, donc assez peu probable. Néanmoins la critique du Pr Dariusz Leszczynski porte uniquement sur ce point, mais d’après son commentaire, voir ci-dessous pour les anglophones, pour lui elle est invalidée.

Publicités

8 réflexions sur “Amputation et ondes : Attention à la double pain(e)

  1. Bonjour Jay et merci pour cet excellent article !

    Je me demande ce que pourrait nous sortir comme réaction, JFK qui sillon régulièrement les commentaires et les forums afin de décrédibiliser systématiquement l’aspect biologique de ces symptômes et les preuves des causes à effet bien réelles et non pas psychosomatiques.

    Mais je pense que beaucoup de gens vont s’en rendre bien compte dans les années à venir, une fois que les déploiements des linky seront bien achevés, car on va passer d’environ 3% concernés à plus de cinq à dix voir vingt fois plus de personnes potentiellement concernés par ce problème (compter encore 5 à 10 ans, le temps d’être bien exposés au khz), suite à l’exposition de tous ceux qui habitent dans les petits appartements, ET où le compteur serait situé très proche de leurs chambres à coucher, dans les années à venir, Affaire à suivre …

    PS : C’est pour quand le siteweb 100% https, with the Google approval ?

  2. Hello,

    je n’ai jamais eu affaire à ce JFK mais j’ai eu affaire avec d’autres trolls donc ça me suffit et puis si ça dégénère trop, les commentaires finissent dans le dossier spam…

    Pour ce qui est de Linky, c’est encore assez prématuré de dire qu’il va rendre malade, mais c’est sur que pour ceux qui le sont déjà ça sera une nuisance de plus qu’ils ne pourront pas forcément toléré. De toute façon il est possible de le refuser, il faut juste bien repérer les installateurs d’ERDF avant qu’ils fassent « leur basse besogne ».

    @+ Jay

    Ps : J’en sais rien, c’est pas moi l’hébergeur ^^ mais si je me souviens bien il est possible de chargé le site en https, je m’étais pris la tête avec les vidéos rutubes à cause de ça justement.

    • Bonjour,

      En https, ça donne ça : « Votre connexion n’est pas privée, Il se peut que des pirates soient en train d’essayer de dérober vos informations sur le site electrosensible.info (par exemple, des mots de passe, des messages ou des informations sur vos cartes de paiement)

      Mise sur écoute par les fournisseurs (parano ^-°), ou tout simplement certificat auto-généré non valide ? j’en sais rien non plus, lol.

      A+ Jay.

    • Bonjour Jay,

      Au fait c’est JFC, et non pas JFK.

      Ils continue d’ailleurs de sévir dans les commentaires de la plupart des news publiés sur internet, qui parlent d’électrosensibilité, je l’ai encore vue déverser sa science, il y a deux jours dans les commentaires d’un magazine en ligne qui avait posté un sujet sur les électrosensibles.

      Je pense qu’ils ont développé un petit logiciel spécialisé qui les alertent à chaque diffusion d’un sujet sur ces maladies, afin d’attaquer rapidement et pouvoir diffuser leurs contre attaques, aussi vite que possible.

      Bonne journée Jay.

      • Pas besoin de développé d’application, ça existe déjà, vous pouvez très bien utiliser certains outils d’e-reputation.

        Bonne journée aussi 😉

  3. Jay, I commented in my blog only on the temperature and dosimetry because it would be a waste of time to speak about other issues. The temperature-issue completely invalidates all other parts of the study. If they had temperature increase by 2.1oC then, automatically, they could observe a variety of temperature-dependent effects. However, all of these effects were false positives because cell tower radiation is unable to increase skin temperature by 2.1oC. The whole study is invalidated by this temperature-error.

  4. M. leszczynski, thank you for this précision, it’s so bad cause this study could explain a part of my symptoms. Do you know if this study could be modified and reviewed another time, or it’s over ?

  5. Jay, if the authors observe >2oC increase in skin temperature in response to cell tower radiation exposure of few minutes then there is something very seriously wrong with their study. I do not see any other way to « rescue » it but to start from the beginning and make sure what they measure and how they do it… Trash it and start all over… Sadly, the animals suffered for nothing… Waste of money, time and life…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s