Documentaire : Victimes des ondes

Quand ARTE passe un documentaire sur l’électrosensibilité sans trop se mouiller en le programmant à 3H50 du matin

Victimes_des_ondes_les_refugies_de_la_technocratie_band1

Documentaire Finlandais à défaut d’en avoir un en français.

C’est pas si souvent que l’on a un documentaire sur le sujet de l’électrosensibilité pour ne pas le noter, il s’agit donc d’un reportage d’origine Finlandaise réalisé par Jussi Eerola en 2009 qui traite de cette maladie à travers 3 témoignages d’individu qui ont développer une sensibilité aux champs électromagnétique au cours de leur carrière ou tout simplement sur un lieu de vie exposer à une trop forte pollution électromagnétique, tout du moins une exposition dont leurs corps n’a pu supporter et ne le supporte plus même en prenant certaines précautions.

Il était une fois trois électrosensibles finlandais.

Dans ce reportage nous retrouvons trois électrosensibles, Christian, Bengt et Pirjo qui racontent leurs mésaventures avec les nouvelles technologies et même les anciennes comme l’électricité ou les radars. Tous trois ne peuvent plus vivre normalement dans les environnements pollués et sont contraints de déménager, de vivre dans une caravane voir même être en recherche d’une île déserte dans l’espoir de retrouver une vie normale. Ils souffrent de divers problème de santé, ça va de problème musculaire, problème de concentration, perte de mémoire, ça va même jusqu’à détraquer le système vasculaire de Christian lors d’une sur-exposition lors des passages des ferrys à cause notamment des radars qui rayonnent jusqu’à son appartement …

Sujet traité de manière impartial, évitant de tomber dans la caricature.

Si je peux saluer ce reportage c’est pour sa neutralité concernant le traitement de ce sujet qui est fort délicat ces dernières années surtout depuis l’avènement de la téléphonie mobile et aussi par le traitement par les médias grand publique qui nous dépeignent comme des malades psychologique … En même temps quand on voit certaines associations montrer des électrosensibles sous des tissus anti-ondes ça ne peut que conforter ces médias qui se délectent de les voir en train de jouer les belphegors et qui les discréditent complètement quand à leur problème de santé qui lui, est certainement bien réel. J’en veux pour preuve le reportage de l’émission tellement vrai qui est un des stigmates du traitement biaisé par des journalistes peu scrupuleux qui préfèrent faire du sensationnel que de l’information rationnelle.

liens alternatifs de la vidéo : part 1part 2

@+ Jay

Publicités

Une réflexion sur “Documentaire : Victimes des ondes

  1. Je suis hypersensible aux ondes, à la chimie et au bruit.

    J’ai vu partiellement le film « Sacrifiés des ondes » (tous malades des ondes) On y voit l’ORDRE médical et une manière de concevoir la médecine et au-delà la vie.

    Je n’ai pas tout compris sur l’hypersensibilité. Mais le terme morbide « maladie » m’a fait quitter la salle.

    Le cancérologue qui parle d’EHS étiquette comme « malade » à plusieurs reprises. Donc la techno-science impose une filière de soins qui pèsent sur les dépenses de santé alors que la Suède depuis les années 1990 avec les ordinateurs et appareils électriques il s’agit de handicap pris en charge.

    J’ai eu de la chance d’avoir consulté des médecins en France qui m’ont dit de sourire à la vie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s