Maison en Bretagne : même joueur joue encore …

Retour sur une nouvelle tentative d’occupation de ma maison en Bretagne ou ma première installation avait été un peu écourtée, à peine trois jours avant que mes symptômes deviennent insupportable. A l’époque j’avais supposé que c’était le fait que l’infrastructure électrique était enfouit dans ma rue et que les ondes provenant de celle-ci devaient remonter du sol étant donné qu’a l’époque je n’étais pas encore relié au réseau électrique et que malgré cela mes symptômes avait commencé à apparaître.

hl_maison1

Ça semblait bien parti

Le départ fut le 16 juillet, avec un peu d’appréhension mais je pouvais pas laisser tombé comme ça, l’acquisition d’une maison n’est pas anodine et il fallait trouver une solution. Comme d’habitude je passe par les routes secondaires pour éviter l’autoroute, d’une part c’est plus cher dû au péage mais aussi la consommation d’essence qui est plus importante et ensuite parce que j’ai tendance a avoir ma dermite séborrhéique qui se déclare suite à l’exposition des divers antennes relais et radio situées tout le long du trajet. Les seuls points négatifs c’est le manque de station service pour pouvoir faire un break et les limitations de vitesse qui sont plus restrictives et implicitement le temps du trajet un peu plus long. Le voyage s’est passé sans encombre, avec un temps parfait,après de 6 heure de route j’arrive enfin, la maison est encore debout malgré les 6 mois d’abandon, pas de problème particulier, seul la végétation traduit à première vue le manque d’entretiens. Autre sujet d’interrogation, le courrier, comme j’avais dans un premier temps fait la carte grise à l’adresse de la maison, j’avais une inquiétude quand aux éventuels PV que j’aurais pu avoir, finalement rien du tout, juste une facture d’eau mais que j’avais déjà payé et les papiers de l’assurance.

Lors de ma dernière expérience, mes symptômes ne ce produisaient que lorsque j’étais près du sol c’est à dire quand je dormais sur mon lit Quechua qui se trouvait à peine à 10 cm de haut, j’ai donc cherché un matelas gonflable qui soit le plus en hauteur possible pour voir si je pouvais finalement resté un peu plus longtemps. Je finis par trouver mon bonheur avec les matelas de marque Intex qui avait l’avantage d’être à 47 centimètre en hauteur et étant donné que je roule pas sur l’or ces derniers temps j’en ai trouvé un d’occasion sur leboncoin à 30€. Pour me sur-élever d’avantage j’ai rajouter le matelas Quechua que j’avais déjà et ce fut un peu mieux que la dernière fois. Autant avant j’avais commencé dès la première journée à voir ma paresthésie revenir puis le second jour mes sensations brûlures, là ça c’est juste limité à la paresthésie pendant la première semaine et ça s’était stabilisé à ce symptôme. Je commençais à retrouvé un peu confiance et a planifier des projets pour la suite mais avant toute chose je devais commencer par m’occuper un peu de la maison qui avait été un peu délaissé.

Intex_Queen_66702

Man versus Wild

Une chose que je n’avais pas prit en compte, c’est qu’une maison ça s’entretient, alors autant quand on y habite c’est assez facile de faire les travaux courants, autant quand on peut seulement y habiter quelques jours ça devient plus compliquer. Surtout que je n’ai aucun outil à ma disposition et qu’en Bretagne ça pousse très vite, vous pouvez vous en rendre compte entre la première photo lors de la vente et celle que j’ai prise à mon arrivée … La végétation avait bien poussée, se trouvait presque à 1 mètre du sol et était le plus souvent constituée de mauvaises herbes que d’autre chose. Etant donné qu’une tondeuse n’aurait pas pu venir à bout de cette jungle, j’ai opté pour la location d’un débroussailleur thermique chez un loueur près de chez moi, une sorte de rotofil pour faire les bordures mais avec un fil de 1 cm de large. J’avais une petit appréhension car le moteur thermique lors de l’utilisation ce trouve près du corps et je ne savais si ça pouvait influencer sur mon état de santé même si ça marche à l’essence, on sait jamais … Autre problème, ce genre d’outillage génère un bruit élevé et avec mes problèmes d’audition je voulais pas en rajouter une couche, heureusement que j’avais gardé mes earplug de marque Earsonic, des sortes de boule quies mais en caoutchouc qui laisse passé le son tout en l’atténuant.

Dans un premier j’ai commencé a avoir ma figure qui commençait à me brûler dès le début de l’utilisation du débroussailleur, je me suis demandé comment j’allais faire car j’avais à peine commencer et c’était beaucoup plus fastidieux que je ne le pensais. Finalement il va s’avérer que je travaillait sur la partie du terrain où passait l’alimentation électrique de la maison et à priori c’est ça qui m’a déclenché les brûlures car par la suite ça s’est très bien passé, plus aucun problème au niveau de mon électrosensibilité. Par contre quelle galère, il y avait tellement de végétation que ça finissait par s’enrouler autour de l’axe de rotation et ça finissait par coincer. Obligé d’enlever à chaque fois ces herbes qui bloquait mais j’ai vite compris qu’il ne fallait pas coupé près du sol , mais faire une coupe à mi taille puis recouper le restant par la suite, après avoir saisi l’astuce ça s’est super bien passé, j’ai mis tout une après midi pour faire l’ensemble de mon terrain. J’avais les bras qui étaient tétanisés et j’ai eu mal toute la nuit au niveau de mes avants bras mais c’était toujours ça de fait.

Mais c’était pas fini, j’avais maintenant un jardin qui ressemblait à un champs de bataille et il fallait que je récupère tout ce que j’avais coupé. J’ai joué le faignant et je me suis dit que la tondeuse le ferait à ma place mais la location d’une tondeuse c’était 25€ et si j’avait dû la couper plusieurs fois ça n’aurait pas été très rentable. Donc je me suis lancé à la recherche d’une tondeuse électrique sur leboncoin. J’en ai finalement trouvé une à 60€ à un petit vieux qui n’en avait plus l’utilisation et j’ai acheté un câble de 25 mètres. Une chose à savoir, c’est que je n’ais jamais eu jusqu’à maintenant de problème lié à mon électrosensibilité avec les outils de jardinage comme les tondeuses ou les rotofils électrique, je ne sais pas pourquoi, peut être que le moteur étant éloigné, la distance avec mon visage est assez grande pour que les ondes ne m’atteignent pas, encore un mystère à éclaircir … Dans tout les cas, la tondeuse à fait son office et était assez véloce pour absorber le surplus d’herbe et faire la coupe même si j’ai dû m’y reprendre à plusieurs fois. Enfin après deux/trois heures de labeur j’avais enfin quelque chose qui ressemblait à une pelouse mais faut avouer qu’elle était pas très en forme …

Les vieilles habitudes ont la vie dure

Après la petite séance de jardinage et un peu de nettoyage, je me suis mis en quête de meubler ma maison qui contenait un unique et seul lit gonflable ce qui était un peu monotone voir glauque. Je vais commencer par faire les petites annonces pour faire des économies, même si j’ai encore un peu de réserve je ne peu plus me permettre de vivre comme avant, la ou je gagnais plus de 2000€ net par mois il y a encore 3 ans, je suis passé à moins de 400€ avec les minimas sociaux ce qui au niveau budget change complètement la donne. Et comme je n’ai aucune visibilité sur le long terme voir le moyen terme il faut que je fasse gaf à mes dépenses, l’électrosensibilité c’est le grand saut dans l’inconnu et il est compliqué de savoir ou ça va s’arrêter et surtout quand vous allez pouvoir reconstruire votre vie dans la mesure du possible.

Donc dans le but de ménager mon compte en banque je vais finir par trouver des petites annonces et trouver un frigo, un canapé, une table basse et un bureau. Pour le frigo j’ai réussi à en trouver un à 100€ et en plus livré par le vendeur mais le problème c’est qu’il à tendance à faire un « glou-glou » assez régulier lorsque le compresseur ce met en marche, néanmoins il fait du froid donc c’est le principal. Pour le reste, j’ai trouvé une table basse à 10 € que vendait une jeune fille dans un bon état général et pour ce qui est du canapé et du bureau ça été un peu plus compliqué car ma voiture ne pouvait pas les transporter donc obligé de louer un camion et ce fut encore une fois épique …

J’avais repéré que Leclerc faisait des offres attractives concernant des locations d’utilitaires, mais je vais apprendre à mes dépends que ça cachait pas mal de restrictions que je n’avais pas pris en compte. Il faut dire aussi que c’était la première fois que je louais un véhicule et que j’y allais un peu la fleur au fusil, ajouté à cela qu’il fallait que je cale deux rendez-vous à très peu d’intervalle. Déjà au niveau des horaires, le forfait pas cher ne vaut que pour une demi journée, j’ai du repoussé plusieurs fois de rendez-vous car je n’avais pas prit en compte ce premier point, je pensais naïvement qu’on déclarait juste l’heure de départ et d’arrivée et c’était bon mais pas là. Ensuite la veille du rendez-vous je me rend compte qu’il faut un justificatif de domicile au niveau des papiers à fournir, le hic c’est que j’ai aucune facture papier, comme maintenant tout est dématérialisé, j’avais seulement une lettre de mon assurance mais ça n’allais pas à moins d’avoir un chèque barré à la même adresse mais que je n’avais pas.

J’ai eu beau cherché un cyber café sur Quimper mais je suis tombé sur des établissements fermés ou qui sonnait occupé. J’ai fini par choisir la solution de facilité et d’acheter une imprimante à 69 € pour un canapé et un bureau qui était vendu à peine plus cher que le prix de l’imprimante … Sauf que j’avais oublier une petite chose, sans papier, ça marche moins bien et comme d’habitude, j’ai fait avec les moyens du bord, pris un des courriers de l’assurance et imprimé sur le verso qui était vierge, j’ai eu peur que ça passe pas mais finalement la vendeuse était tellement occupé qu’elle s’en ait même pas aperçu. Par la suite ça s’est passé comme une lettre à la poste, j’ai récupéré le canapé dans un premier temps au nord de quimper, il était pas très en forme mais pour 30€ faut pas non plus demander la lune. Après l’avoir chargé direction Landrévarzec ou j’ai récupéré le bureau avec son caisson et puis direction ma maison ou ça été un peu la galère pour les mettre à l’intérieur étant tout seul mais finalement ça s’est fait sans casse. Retour sur Quimper pour rendre l’utilitaire et finalement la location m’aura coûté une trentaine d’euros avec l’essence. L’intérieur de ma maison commence à ce constituer et j’était pas peu fier de ce que j’avais accompli quasi seul mais encore une fois c’était sans compter mon électrosensibilité qui va me jouer encore un mauvais tour.

Tous ça pour rien

Comme je l’avais mentionné plus haut, mes symptômes s’étaient limité à la paresthésie au début, mais aussi aux acouphènes mais plus légèrement que d’habitude. D’ailleurs j’ai enfin compris que c’était pas forcément les hautes ondes fréquences qui pouvaient influer sur ce symptôme mais aussi les basses fréquence et comme j’ai utilisé un peu mon pc portable ça pourrait venir de la ou au pire ça pourrait venir des basses fréquences issu du réseau électrique qui m’ont indisposé lors de ma première installation. Dans tous les cas, c’était pas encore ça mais c’était plus ou moins vivable, ça m’avait permit de passer deux semaines sans trop de problème. Mais après la mise en service du frigo, la nuit qui s’ensuivit fut plus désagréable que d’habitude, ma paresthésie s’est retransformée en légère brûlure, obligé de le couper finalement …

Second effet kisscool, le canapé que j’avais acheté a une assise trop basse et donc trop près du sol ce qui fait que si je reste trop longtemps dessus le problème que j’avais avec mon matelas la nuit, je le retrouve avec le canapé. Au final la moitié des choses que j’ai acheté, je ne peut même pas les utiliser dans des conditions convenable, en tout cas qui me permette d’avoir une vie à peu près normal. La confiance que j’avais retrouvé ces deux premières semaines commence à s’évanouir et faut encore une fois que je remette en question mon installation définitive. C’est assez déconcertant, comment avancé dans ce contexte, il me reste plus beaucoup de choix maintenant, soit je revend la maison, soit je fais un dernier essai en planifiant un blindage au minimum de la chambre à couché, je vois pas ce que peut faire d’autre

Finalement je vais être encore une fois contraint de revenir chez mes parents après 3 semaines d’essaie qui n’a pas été concluant. Le retour sur la région parisienne fut un peu moins calme que l’allez, je crois que je me suis fait flashé par un camion banalisé sur le bas coté quand je dépassait une mami dans sa petite Skoda. Par la suite j’ai fait une bonne partie du trajet en convoi avec une fille en Mercedes A170 qui roulait à bonne allure jusqu’à la fin de la nationale à Velizy, aucun arrêt, le tout d’un trait. Retour à la case départ une nouvelle fois ou pas exactement, j’ai l’impression qu’on a mis la 4G pas loin de chez moi, une partie des chaines de la TNT déconnent et j’ai mes problèmes de peau qui se réveillent plus régulièrement alors que d’habitude ils s’apaisent quand je ne bouge pas trop de la maison …

@+ Jay

Publicités

Une réflexion sur “Maison en Bretagne : même joueur joue encore …

  1. J’ai connu un petit peu la même chose avec mes allergies respiratoires. Tu apprends au fur et a mesure par essai – erreur. Ton blog peut te servir d’aide mémoire mais évites d’encombrer ton récit de trop de détails superflus, aussi bien pour ta relecture future que pour tes lecteurs.

    Dans ton cas, il serait intéressant de pouvoir louer la maison 1 mois avant de l’acheter. Ça doit pouvoir se négocier surtout si tu sors de la région parisienne. Il faut regarder l’infrastructure et les environs immédiats. Le petit mobilier ça se change.
    Je suis certain que tu vas trouver une solution acceptable tôt ou tard.

    Ça serait bien aussi que tu retrouves un travail aussi bien pour tes finances que pour le contact et lien social.

    Bon courage!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s