Vox Pop : Ondes, lobbys et électrosensibilité

Le 19 octobre dernier, l’émission Vox Pop présentée par John Paul Lepers a consacré son émission sur la problématique des ondes électromagnétiques. Malgré le format court de cette émission le sujet a été traité d’une façon assez large, que ça soit sur l’électrosensibilité, le lobbying des Télécoms, les conflits d’intérêts parmi les experts et les normes d’expositions.

La première partie du reportage va être consacrée au rassemblement d’électrosensible qui s’est déroulé cet été dans les hautes Alpes à la Chartreuse de Durbon organisé par l’association Une terre pour les EHS. Le présentateur va pouvoir constater les dégâts que peut engendrer les rayonnements électromagnétiques sur certaines personnes et va interviewer notamment Michèle Rivasi, une Député européenne qui essaye de faire avancer la prise en charge de cette pathologie.

Dans la suite du reportage, plusieurs correspondants à travers l’Europe vont évoquer la prise en charge de ce handicap. En Suède, un rapport indique qu’il y aurait 300 000 personnes atteintes de cette pathologie et elle est considérée comme un handicap depuis 1995 mais n’est pas encore officiellement reconnue comme maladie.

En Angleterre, la clinique Breakspire accueille une trentaine de patients chaque année, elle pratique des traitements chimiques même s’il n’y pas encore de médicament spécifique, elle aide néanmoins les électrosensibles à se prémunir des ondes électromagnétiques. Le journaliste indique qu’en 2015 l’Organisation Mondial de la santé devrait reconnaître l’EHS comme maladie à part entière, reste à savoir si ça va vraiment se concrétiser …

La partie la plus intéressante sera celle sur les petites manipulations des opérateurs télécoms, que ça soit le bidonnage des mesures faites par des sociétés payées par les opérateurs et dont il a été prouvé que les opérateurs diminuaient intentionnellement la puissance des antennes durant les audits ou encore la mise en place aux postes clés d’experts plus ou moins indépendants et qui généralement prône l’innocuité des ondes.

L’émission se termine par l’interview de la ministre bruxelloise Évelyne Huytebroeck qui a réussi à mettre en place des normes plus protectrice, 3 volts par mètre dans un premier temps puis à 6 V/m par la suite, comparés aux 61 V/m en France il n’y a pas photo. D’ailleurs, il y a eu un lobbying assez intense, que ça soit des opérateurs ou de la commissaire européenne au numérique, Neelie Kroes, pour supprimer ces normes trop contraignantes.

La rentrée avait été assez calme dans le domaine des ondes et cette émission a été une bonne piqûre de rappel de la situation actuelle dans le domaine des radiofréquences et de l’électrosensibilité. On pourra juste se désoler d’apprendre qu’une nouvelle fois le gouvernement français semble avoir bloqué l’initiative législative de la député Laurence Abeille qui devait imposer la remise d’un rapport sur l’intolérance aux ondes.

@+ Jay


lien alternatif de la vidéo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s